EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

The Cube : des Ukrainiens ont-ils célébré la destruction du pont de Crimée dans un bar ?

Le pont de Crimée
Le pont de Crimée Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Sophia Khatsenkova
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une chaîne d'information hongroise a diffusé un reportage affirmant que des Ukrainiens se réjouissaient de l'attaque en dansant et en chantant dans un bar.

PUBLICITÉ

C'est ce qu'affirme une chaîne de télévision hongroise. Mais est-ce vrai ? Cela s'est-il vraiment produit ?

Le 17 juillet, le pont reliant la Russie à la Crimée, annexée par Moscou, a été attaqué pour la deuxième fois en moins d'un an. Deux personnes ont été tuées et leur fille a été blessée, selon les rapports russes

Le président Vladimir Poutine a ordonné un renforcement de la sécurité sur le pont du détroit de Kertch - le plus long d'Europe - et a également promis que "la Russie réagira".

Une chaîne d'information hongroise a diffusé ce reportage affirmant que les Ukrainiens se réjouissaient de l'attaque en dansant et en chantant dans un bar.

Mais en effectuant une recherche d'images inversée, nous avons trouvé la vidéo originale et elle n'a rien à voir avec l'invasion massive de l'Ukraine par la Russie. Elle a été postée pour la première fois sur Youtube en 2016.

Et les personnes qui apparaissent dans la vidéo ne sont autres que des supporters de football lors de l'Euro 2016 qui s'était déroulé en France.

Selon la vidéo originale, publiée le 12 juin sur Facebook, la scène se déroule dans un bar d'Irlande du Nord. Les supporters soutiennent le joueur de football Will Grigg, qui fait partie de l'équipe d'Irlande du Nord.

Bien qu'il soit resté sur le banc de touche pendant tout le tournoi, Grigg est devenu la coqueluche des supporters qui lui ont rendu hommage en scandant "Will Grigg's on fire, your defence is terrified" sur le célèbre air de "Freed from Desire" de la chanteuse italienne Gala.

L'hymne est resté et a bénéficié d'une large couverture internationale

Le reportage hongrois a été critiqué, non seulement par de nombreux médias en Hongrie, mais aussi dans le reste de l'Europe. 

Daniel Freund, membre Vert du Parlement européen, a qualifié la diffusion de "honte" sur Twitter. Mais ce n'est pas la première fois que cette vidéo est associée à la guerre en Ukraine.

Certains comptes de médias sociaux pro-ukrainiens ont déjà utilisé cette vidéo après la première attaque sur le pont de Kertch en octobre 2022. Beaucoup de ces comptes suggèrent que les supporters, dans la vidéo, chantent "Kerch bridge on fire" (le pont de Kertch est en feu) au lieu du chant original.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : deux attaques de missiles ukrainiennes déjouées au-dessus du pont de Crimée

Ukraine : au moins trois morts à Kharkiv, les infrastructures énergétiques de nouveau visées

No Comment. Les proches des prisonniers de guerre ukrainiens manifestent à Kyiv