Colombie : le fils du président arrêté pour blanchiment d'argent

Gustavo Petro et son fils Nicolas (archive)
Gustavo Petro et son fils Nicolas (archive) Tous droits réservés EITAN ABRAMOVICH/AFP or licensors
Tous droits réservés EITAN ABRAMOVICH/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président colombien Gustavo Petro a annoncé samedi l'arrestation de son fils aîné Nicolas Petro, accusé de blanchiment d'argent et d'enrichissement illégal, dans le contexte d'un scandale lié à la campagne présidentielle.

PUBLICITÉ

Le premier président de gauche en Colombie a écrit sur Twitter, rebaptisé X, que la police avait interpellé son fils et l'ex-femme de ce dernier, Days Vasquez.

En mars, Mme Vasquez a accusé son ancien partenaire d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent de la part de narcotrafiquants et de contrebandiers en 2022 pour la campagne présidentielle victorieuse de Gustavo Petro mais qu'il les avaient utilisées pour mener une vie luxueuse dans la ville de Barranquilla (nord).

"Je souhaite à mon fils bonne chance et force", a affirmé Gustavo Petro sur X. "Que ces événements forgent son caractère et qu'il puisse réfléchir à ses propres erreurs", a-t-il ajouté. "En tant que personne et père, tant d'autodestruction me fait beaucoup de mal".

Le parquet a indiqué de son côté que Nicolas Petro avait été arrêté "pour les délits de blanchiment d'actifs et enrichissement illégal" et son ex-épouse pour "blanchiment d'actifs et violation de données personnelles".

Le président colombien nie avoir reçu de l'argent de groupes de narcotrafiquants et a lui-même demandé l'ouverture d'une enquête contre son fils.

Nicolás Petro était député du "Pacte historique", l'alliance de gauche ayant porté son père au pouvoir. Des médias avaient publié des relevés de comptes de Nicolas Petro, montrant des revenus bien supérieurs à ceux du salaire d'un parlementaire.

Mme Vásquez avait affirmé, dans une interview, que son ex-mari avait reçu l'équivalent d'environ 124 000 dollars d'un ancien trafiquant de drogue, Samuel Santander Lopesierra. Connu sous le pseudonyme "The Marlboro Man", M. Santander Lopesierra a purgé 18 ans de prison aux Etats-Unis pour trafic de drogue.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un haut responsable militaire russe comparaît devant le tribunal pour corruption

Europol a cartographié les pires réseaux criminels d’Europe

Accusations de corruption en Hongrie : un enregistrement mettrait en cause le parti de Viktor Orban