PUBLICITÉ

L'armée russe affirme "améliorer ses positions" dans le Nord-Est de l'Ukraine

L'armée russe affirme "améliorer ses positions" dans le nord-est de l'Ukraine
L'armée russe affirme "améliorer ses positions" dans le nord-est de l'Ukraine Tous droits réservés frame
Tous droits réservés frame
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les forces de Moscou ont affirmé jeudi avoir "amélioré leurs positions" dans le Nord-Est de l'Ukraine, zone où elle est à l'offensive depuis plusieurs semaines et d'où l'occupation russe avait été chassée il y un an.

PUBLICITÉ

Une douzaine de villages près de Kharkiv ont été évacués ce jeudi en raison de la menace grandissante de bombardements russes.

Moscou compte bien reprendre le dessus dans cette région du Nord-Est de l'Ukraine, considéré comme le point faible de la contre-offensive de Kyiv. Plusieurs unités ont d'ailleurs été déployées pour reconquérir la ville de Koupiansk, libérée par l'armée ukrainienne en septembre dernier.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konashenkov a affirmé : "au cours d'opérations offensives près de Koupiansk, les troupes d'assaut du groupement tactique occidental ont amélioré leurs positions le long du bord avant de la ligne de front."

Les attaques russes se multiplient également sur le front. Dans les centres d'entraînement, les soldats ukrainiens reconnaissent que leurs adversaires ont mobilisé tous les moyens nécessaires pour freiner leurs manœuvres.

"Ils sont trois fois plus nombreux que nous. Par conséquent, nous ne pouvons pas avancer rapidement, même si nous le souhaiterions beaucoup" explique Anton.

Boris, son supérieur, ajoute : "ce n'est pas un jeu ou pas juste un gros titre dans un journal. A mon avis, nous n'avançons ni trop lentement ni trop vite. Nous avançons comme nous le pouvons."

A quelques kilomètres de la frontière ukrainienne, le village russe de Gorkovski a été touché par des frappes de Kyiv. Selon le gouverneur de la région de Belgorod, Vyacheslav Gladkov, l'attaque aurait fait un mort et quatre blessés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Ukraine, sept morts au moins et des dizaines de blessés dans un immeuble d'habitation

La frappe à Kharkiv fait 16 morts, Zelensky évoque la concentration de troupes russes

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine