EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Israël-Gaza : la visite d'Antony Blinken marque le soutien inébranlable des États-Unis à Israël

Antony Blinken a rencontré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, à Tel-Aviv, Israël. 12/10/2023
Antony Blinken a rencontré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, à Tel-Aviv, Israël. 12/10/2023 Tous droits réservés Jacquelyn Martin/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Jacquelyn Martin/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Alexis AlouacheAFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Face à la recrudescence des violences après une attaque sans précédent du Hamas, le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, s'est rendu à Tel-Aviv. Le Premier ministre israélien a comparé le Hamas à Daech et déclaré qu'il comptait l'écraser.

PUBLICITÉ

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a atterri ce jeudi 12 octobre à Tel-Aviv, marquant la solidarité des États-Unis avec Israël, seulement cinq jours après une attaque majeure orchestrée par le mouvement islamiste palestinien Hamas. 

Sa visite est un symbole fort du soutien américain à Israël, et intervient dans un contexte où le Premier ministre Benjamin Netanyahou promet une réplique ferme contre le Hamas, tout en recevant l'assurance de l'appui indéfectible des États-Unis.

En réponse à cette offensive, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a clairement indiqué qu’il compte « écraser » le Hamas comme l'État islamique.

"De la même manière que l'État islamique a été neutralisé, le Hamas le sera également
Benyamin Netanyahou
premier ministre israélien

Washington a appelé à une réponse proportionnée d’Israël. Tout en soulignant l'importance des aspirations légitimes des Palestiniens, Antony Blinken a estimé que celles-ci n'étaient pas reflétées par le Hamas, actuellement au pouvoir à Gaza.

Benjamin Netanyahou, quant à lui, a évoqué une possible offensive terrestre à Gaza en réponse à l'attaque du 7 octobre par le Hamas. Cette attaque d'une ampleur inédite sur le sol israélien a également mené à la prise de 150 otages.

Antony Blinken a ajouté : "Bien que vous puissiez vous défendre seuls, les États-Unis seront toujours à vos côtés. Ceux qui recherchent la paix et la justice doivent condamner la terreur du Hamas."

Les violences récentes ont causé la mort d'environ 1 200 Israéliens, majoritairement des civils, et 1 354 Palestiniens. La bande de Gaza, quant à elle, a subi de lourdes pertes suite aux ripostes israéliennes, avec des immeubles entiers réduits en ruines.

Des sources militaires israéliennes indiquent que l'armée pourrait en effet se préparer à une manœuvre terrestre à Gaza, sans toutefois confirmer une décision finale à ce sujet.

La situation reste tendue. La nuit dernière, des roquettes ont été tirées depuis Gaza vers le sud d'Israël et vers Tel-Aviv, en représailles aux frappes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël - Hamas : les États-Unis pressent pour un accord de trêve

Washington presse le Hamas d'accepter la dernière proposition de cessez-le-feu à Gaza

Israël annonce ouvrir deux voies humanitaires temporaires à Gaza