EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Pieter Omtzigt et le Nouveau Contrat Social favoris des législatives aux Pays-Bas

Affiche de Pieter Omtzigt
Affiche de Pieter Omtzigt Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Aux Pays-Bas, Pieter Omtzigt et le Nouveau Contrat Social sont favoris des sondages pour les législatives de mercredi

PUBLICITÉ

Dernière ligne droite avant les législatives de mercredi au Pays-Bas et le parti centriste du Nouveau Contrat social caracole en tête des sondages d'intention de vote.

Et selon Diederik Boomsma, candidat député du Nouveau Contrat Social : 

"Le Nouveau Contrat Social est le seul parti capable de s'attaquer ensemble aux plus grands problèmes des Pays-Bas."

L'ancien chrétien-démocrate Pieter Omtzigt a fondé le partie l'été dernier.

Il est économiste. Il est député depuis 13 ans et pourrait devenir le prochain Premier ministre.

Pieter Omtzigt, leader du Nouveau Contrat Social : "Je suis moi-même très surpris de la rapidité avec laquelle tout cela se déroule. Je veux dire, vous avez devant vous un parti qui avait cinq membres il y a trois semaines."

Le Nouveau Contrat Social promet des réformes pour lutter contre l'augmentation du coût de la vie et son leader bénéficie d'une importante cote de popularité.

Pieter Omtzigt le 10 novembre 2023
Pieter Omtzigt le 10 novembre 2023Peter Dejong/Copyright 2023 The AP. All rights reserved

Si son parti sort en tête du scrutin, Pieter Omtzigt devra, sauf surprise, former une coalition pour gouverner.

Mariken van der Velden, professeure adjointe en communication politique, Vrije Universiteit Amsterdam explique : 

"Cela va nécessiter de travailler avec d'autres partis, et il devra faire en sorte que ce grand navire qu'est un gouvernement change un peu de cap. Mais il promet de faire tourner le navire à 180 degrés, et cela n'est pas possible pour n'importe quel gouvernement, donc il devra - d'une certaine manière - décevoir les gens qui espèrent que maintenant tout va vraiment changer."

Et notre correspondante Fernande van Tets, de conclure :  "26 partis se présentent, c'ets un record et c'est une course très serrée. Les sondages montrent que quoi qu'il arrive, Pieter Omtzigt et son nouveau contrat social seront une force à prendre en compte dans la politique néerlandaise au cours des quatre prochaines années. La gauche et la droite auront besoin de lui pour former une coalition.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pays-Bas : autoroute bloquée pour dénoncer les subventions aux énergies fossiles

Pays-Bas : la politique d'immigration fait tomber le gouvernement de Mark Rutte

Irlande du Nord : entre unionistes et républicains, le rapport de force pourrait changer