EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Ukraine : frappe russe meurtrière, attaque de drones ukrainiens sur la Crimée

Des soldats ukrainiens près de Bakhmout, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le jeudi 23 novembre 2023.
Des soldats ukrainiens près de Bakhmout, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le jeudi 23 novembre 2023. Tous droits réservés Shandyba Mykyta/10th Mountain Assault Brigade "Edelweiss"
Tous droits réservés Shandyba Mykyta/10th Mountain Assault Brigade "Edelweiss"
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins trois personnes ont été tuées et cinq autres blessées jeudi dans un bombardement russe dans le village de Tchornobaïyvka, dans la région de Kherson.

PUBLICITÉ

La Russie a affirmé vendredi avoir détruit 16 drones ukrainiens, dans le sud du pays et au-dessus de la péninsule annexée de Crimée.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, "une tentative du régime de Kyiv de commettre une attaque terroriste avec recours à des drones aériens contre des sites sur le territoire de la Fédération de Russie a été déjouée", a indiqué le ministère russe de la Défense.

"Les systèmes de défense aérienne ont détruit 16 drones, dont 13 au-dessus de la péninsule de Crimée et trois au-dessus du territoire de la région de Volgograd" (sud), a-t-il précisé dans un communiqué.

Les assauts ukrainiens contre le territoire russe se multiplient ces derniers mois sur fond de contre-offensive entamée par Kyiv début juin.

La Crimée, annexée par la Russie en 2014, est régulièrement ciblée, car elle est la base arrière de la flotte russe de la mer Noire et une voie d'approvisionnement clé pour les forces russes dans le sud et l'est de l'Ukraine.

Frappe russe meurtrière dans la région de Kherson

Au moins trois personnes ont été tuées et cinq blessées jeudi dans un bombardement russe dans la région de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, ont indiqué les autorités ukrainiennes, évoquant l'utilisation de bombes à sous-munitions.

"Les Russes ont bombardé Tchornobayïvka dans la région de Kherson. On sait d'ores et déjà que le bombardement a été effectué à l'aide d'armes à sous-munitions", a indiqué sur Telegram le chef de l'administration présidentielle ukrainienne, Andriï Iermak.

Selon le ministre de l'Intérieur Igor Klymenko, ce "puissant bombardement d'artillerie" a fait trois morts et cinq blessés. "Plus de 60 bâtiments résidentiels et des fermes ont été endommagés", a-t-il indiqué sur Telegram.

Les bombes à sous-munitions sont une arme très controversée car les charges qu'elles dispersent peuvent faire beaucoup de victimes civiles collatérales. La Russie comme l'Ukraine les utilisent.

Dans la région de Kherson, chaque camp est retranché sur une rive du Dniepr. La ville éponyme est régulièrement visée par les troupes russes depuis leur retrait de l'autre côté du fleuve fin 2022.

L'état-major ukrainien a de son côté affirmé jeudi que les forces russes continuent leurs tentatives d'encercler la place-forte d'Avdiïvka dans l'Est.

"Nos soldats tiennent fermement la défense, infligeant des pertes significatives à l'ennemi", a assuré un porte-parole, Andriï Kovalev.

Ville industrielle aujourd'hui largement détruite, Avdiïvka est la cible d'assauts d'ampleur des forces russes depuis plusieurs mois.

Décès d'un journaliste russe blessé dans une frappe en Ukraine

Un journaliste russe blessé, selon Moscou, dans une frappe ukrainienne dans la région de Zaporijjia, partiellement occupée dans le sud de l'Ukraine, est décédé de ses blessures, a indiqué jeudi son employeur, la chaîne de télévision publique Rossia 24.

"Une perte irréparable: notre correspondant Boris Makssoudov, qui a travaillé dans la zone de l'opération militaire spéciale et s'est trouvé sous le feu des forces ukrainiennes, est décédé des suites de ses blessures", a déclaré une présentatrice de Rossia 24, en exprimant à ses proches les "condoléances" de la chaîne.

PUBLICITÉ

Selon le ministère russe de la Défense, les journalistes, qui préparaient un reportage sur "les bombardements de localités par l'armée ukrainienne", ont été la cible d'un drone ukrainien dans la région de Zaporijjia.

La région de Zaporijjia est l'un des quatre territoires dont la Russie a revendiqué l'annexion en 2022, avec Kherson, Donetsk et Lougansk, même si son armée ne les contrôle pas entièrement.

Une quinzaine de journalistes sont morts depuis le début de l'assaut de l'armée de Moscou en février 2022, selon des ONG spécialisées. En mai, Arman Soldin, coordinateur vidéo de l'AFP en Ukraine, avait été tué lors d'une attaque de roquettes russes dans l'Est du pays.

La Russie ne reconnaît en revanche jamais sa responsabilité dans les décès de journalistes imputés aux frappes de son armée.

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Kyiv visée par "la plus vaste attaque de drones" depuis le début de l'invasion russe

Les opérations ukrainiennes près de Kherson inquiètent en Russie

L'Ukraine lutte pour réparer ses centrales électriques endommagées