Au moins 25 morts dans le bombardement d'un marché à Donetsk

Des personnes passent devant les corps des victimes tuées lors des bombardements qui, selon les autorités russes à Donetsk, ont été menés par les forces ukrainiennes.
Des personnes passent devant les corps des victimes tuées lors des bombardements qui, selon les autorités russes à Donetsk, ont été menés par les forces ukrainiennes. Tous droits réservés Alexei Alexandrov/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Les autorités russes ont qualifié l'incident d'"attaque terroriste" et ont affirmé que l'Ukraine était responsable de la frappe. Kyiv n'a pas fait de commentaire.

PUBLICITÉ

Au moins 25 personnes ont été tuées et 20 autres blessées ce dimanche dans des bombardements sur un marché à la périphérie Donetsk, une ville ukrainienne occupée par la Russie. Les autorités locales, nommées par Moscou, affirment que les obus avaient été tirés par l'armée ukrainienne et dénoncent un "acte terroriste barbare". Des frappes similaires auraient également ciblé d'autres villes russes et la Crimée occupée.

Alors que Kyiv refuse de commenter ces accusations, le journal Ukrainska Pravda rapporte de son côté que des drones des services de renseignement ukrainiens ont attaqué des installations militaires russes à Smolensk, Toula et Orel. 

Parmi les lieux ciblés : l'une des plus grandes entreprises de l'industrie de défense russe et un terminal de transport de produits chimiques du port russe d'Oust-Luga.

Des sites qui approvisionnaient les soldats russes. Kyiv affirme que ces dégâts vont diminuer "considérablement" la logistique militaire ennemie.

Sur la ligne de front, le ministère russe de la Défense a annoncé que les forces russes avaient pris le contrôle du village de Krokhmalne, dans la région de Kharkiv. L'armée ukrainienne a confirmé cette prise, mais précisent qu'il s'agit seulement d'un "phénomène temporaire".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les tactiques russes en mer Noire "pas à la hauteur", selon le ministère britannique de la Défense

Les troupes ukrainiennes se retirent de la ville d’Avdiivka, après quatre mois de résistance

La guerre en Ukraine, carte à l'appui, le 14 février 2024