Hongrie : des milliers de personnes manifestent pour une société plus "saine"

Des personnes manifestent sur la place des Héros à Budapest, en Hongrie, le vendredi 16 février 2024.
Des personnes manifestent sur la place des Héros à Budapest, en Hongrie, le vendredi 16 février 2024. Tous droits réservés AP Photo/Denes Erdos
Tous droits réservés AP Photo/Denes Erdos
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La révélation d'une grâce accordée dans une affaire d'abus sexuels sur des enfants a fait scandale en Hongrie.

PUBLICITÉ

Certaines des personnalités hongroises les plus connues sur Internet ont pris la tête d'une manifestation rassemblant au moins 10 000 manifestants à Budapest, vendredi, pour exiger un changement dans la culture politique du pays, en réponse à la récente démission de la présidente conservatrice et de la ministre de la Justice pour une grâce accordée dans une affaire d'abus sexuels sur des enfants.

Les manifestants ont rempli la vaste place des Héros de la capitale hongroise et ont appelé à de véritables réformes du système hongrois de protection de l'enfance et à une transformation du système de gouvernance du Premier ministre Viktor Orbán.

"Je ne sais pas exactement ce que nous allons obtenir à la fin de la journée", a déclaré Zsolt Osváth, un créateur de contenu en ligne très populaire qui a participé à l'organisation de la manifestation. "Mais il est certain que nous ne resterons pas silencieux plus longtemps et que nous devions sortir de la zone de confort de nos écrans d'ordinateur."

La semaine dernière, la présidente Katalin Novák, alliée d'Orbán, a démissionné dans la controverse après qu'il a été révélé qu'elle avait accordé la grâce présidentielle à un homme qui avait été emprisonné pour avoir couvert une série d'abus sexuels commis sur des enfants par le directeur d'un orphelinat d'État.

La grâce a choqué la société hongroise et a ouvert des fissures au sein du parti Fidesz d'Orbán, qui gouverne le pays avec une majorité constitutionnelle depuis près de 14 ans.

L'expression du mécontentement populaire de vendredi a pris racine dans un segment de la société qui est souvent désengagé de la politique. Parmi les organisateurs de la manifestation figuraient près d'une douzaine de YouTubers populaires et d'autres créateurs de contenu, qui ont écrit qu'ils étaient "désemparés" par les révélations et qu'ils manifestaient pour une "société saine".

Les organisateurs, qui comptent chacun des centaines de milliers d'abonnés sur YouTube, ont exhorté leurs concitoyens hongrois à sortir de l'"apathie" politique.

La désormais ancienne ministre de la Justice Judit Varga, une autre figure clé du Fidesz a également démissionné de son siège parlementaire en raison de son rôle dans l'approbation de la grâce.

Mme Varga était censée mener la liste des candidats du Fidesz lors des élections européennes de juin prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Italie indigné par les images d'une ressortissante enchainée lors de son procès en Hongrie

Budapest fête son 150ème anniversaire : la capitale en fête

Grand nettoyage d'automne pour Budapest, l'affaire de tous