EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Bataille rangée au Parlement géorgien : un député agressé en pleine séance

En marge de la baitaille rangée survenue au Parlement géorgien, des opposants pro-démocratie ont manifesté lundi à Tbilissi.
En marge de la baitaille rangée survenue au Parlement géorgien, des opposants pro-démocratie ont manifesté lundi à Tbilissi. Tous droits réservés Shakh Aivazov/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Shakh Aivazov/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par euronews avec EBU
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Signe de la tension régnante, une bagarre a éclaté lundi dans l'hémicycle du parlement géorgien en raison d'un projet de loi très contesté sur l'ingérence étrangère.

PUBLICITÉ

A Tbilissi, la capitale géorgienne, des députés en sont venus aux mains ce lundi dans l'hémicycle du Parlement. Alors qu'un projet de loi houleux était examiné, Mamuka Mdinaradze, chef du groupe parlementaire au pouvoir, le Rêve géorgien, a été violemment frappé par un membre de l'opposition. Des échauffourées ont alors éclaté entre plusieurs députés et des membres du personnel de sécurité.

A l'origine de ce coup de force, un projet de loi obligeant les médias et d'autres organisations non commerciales, dont des ONG, à déclarer comme intérêts étrangers les fonds qu'ils reçoivent s'ils dépassent plus de 20 % de leur financement.

Des opposants à la proposition de loi se sont également rassemblés devant le parlement. Ils affirment que cette mesure serait similaire à la législation utilisée en Russie pour étouffer les médias indépendants et les groupes anti-Kremlin. Ils craignent également que cette mesure ne soit destinée à entraver la candidature du pays à l'Union européenne. 

L’année dernière, une version antérieure de la loi proposée par le parti au pouvoir avait été retirée après des manifestations massives.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Charles Michel : la loi sur "l'influence étrangère" éloigne la Géorgie de l'adhésion à l'UE

En Géorgie, "l'influence étrangère" visée par le gouvernement

En Géorgie, la loi sur l'influence étrangère polarise la société