EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La majorité des Grecs ont une bonne opinion de l'Union européenne

La majorité des Grecs ont une bonne opinion de l'Union européenne
La majorité des Grecs ont une bonne opinion de l'Union européenne Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon un récent sondage réalisé par le groupe de réflexion local Dianeosis, la majorité des Grecs ont une bonne opinion de l'Union européenne.

PUBLICITÉ

La majorité des Grecs ont une bonne opinion de l'Union européenne, selon le récent sondage du groupe de réflexion grec Dianeosis.

Mais certaines personnes interrogées soulignent que l'adhésion de leur pays à l'Union européenne a apporté plus d'avantages aux autres pays de l’Union qu’à la Grèce elle-même.

La directrice de recherche de Dianeosis, Fay Makantasi, explique : *"La plupart des données indiquent que la majorité des Grecs - avec quelques fluctuations pendant la période de renflouement - ont une opinion positive de l'UE.  Aujourd'hui, deux personnes sur trois sont favorables à l'UE."*

Les données de la dernière décennie montrent que la majorité des Grecs sont favorables à l'UE. Toutefois, l'écart entre les partisans et les opposants s'est creusé entre 2015 et 2016. Comment cela se fait-il ?

Manos Papazoglou, Professeur adjoint de politique et de relations internationales à l'Université du Péloponnèse, analyse : "Il y a une grande acceptation de l'Union européenne et surtout des avantages que nous en retirons. C'est une consolation après la grande période de crise que nous avons traversée. En Grèce, l'euroscepticisme n'est pas aussi présent que dans d'autres pays. Il est beaucoup plus faible et se concentre principalement sur de meilleurs résultats politiques au sein de l'UE. Le principal problème en Grèce est le manque de confiance dans les institutions et les dirigeants politiques, ce qui crée une demande pour davantage de politiques dans le cadre de l'UE, telles que la promotion de la santé publique, de l'environnement et, bien sûr, de l'économie."

Par ailleurs, la plupart des Grecs ne semblent pas faire autant confiance à leurs institutions nationales qu'à celles de l'Union. 4 Grecs sur 10 âgés de 25 à 39 ans pensent que la Grèce n'a pas une démocratie forte. "La plupart des Grecs semblent également plus mécontents de leur système démocratique que les habitants des autres pays de l'UE", explique Fay Makantasi.

36 % des Grecs pensent que l'UE existera encore sous sa forme actuelle dans dix ans. 

37 % pensent au contraire que certains pays quitteront le l'Union.

Plus de 10 % affirment que l’institution cessera d'exister.

Pour Manos Papazoglou, l'Union européenne a résisté à toutes les crises des dernières décennies, ce qui lui donne une image d'institution solide. "Nous avons vécu 15 années consécutives de crise. Zone euro, migration, Brexit, pandémie, récession, toutes ces choses. L'UE a résisté à tout cela. Ce message a surtout été transmis aux citoyens, qui sont convaincus que l'Union européenne est là et qu'elle restera avec ses difficultés et ses limites. La question principale est donc la suivante : étant donné que nous avons cette Europe, comment allons-nous la changer ?", analyse Manos Papazoglou.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le vote par correspondance possible en Grèce pour les élections européennes

Grèce : une mission pour sauver les eaux polluées d'Ithaque

Les conservateurs modérés grecs en passe de remporter les élections européennes