EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Croissance mondiale : l'OCDE abaisse encore ses prévisions

Croissance mondiale : l'OCDE abaisse encore ses prévisions
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Organisation de coopération et de développement économiques explique cette révision par le ralentissement du commerce mondial.

PUBLICITÉ

Pour la troisième fois cette année, l’OCDE revoit à la baisse ses prévisions de croissance.L’Organisation de coopération et de développement économiques table désormais sur une croissance mondiale à 2,9% cette année, contre 3% attendus en juin, et à 3,2% l’an prochain. Il s’agirait de ses plus bas niveaux depuis la crise financière de 2008.

Global #economy will grow by 2.9% this year, 3.2% in 2017, well below long-run averages of ~ 3¾% https://t.co/fRvznuTIfN#Economic Outlook pic.twitter.com/eDH9fgiKDI

— OECD (@OECD) 21 septembre 2016

Cette correction, la chef économiste de l’OCDE, Catherine Mann, la justifie par le ralentissement des échanges à travers le globe et par l’incertitude liée à la décision des Britanniques de quitter l’Union européenne.

Sharp slowdown in #trade underlines concerns about robustness of economy & difficulties in exiting low-growth trap https://t.co/fRvznuTIfNpic.twitter.com/1zj04e60UH

— OECD (@OECD) 21 septembre 2016

Le Brexit a d’ailleurs conduit l’OCDE à diviser par deux sa prévision de croissance pour le Royaume-Uni l’an prochain à 1% seulement, après 1,8% cette année. L’organisation pointe notamment la stagnation de la consommation et le recul inquiétant de l’investissement dans le pays depuis le vote de juin.

#UK growth slowing following the #EU referendum, risks are to the downside. Effects of uncertainty playing out. https://t.co/jDocLasNPMpic.twitter.com/UlmMzLbLhK

— OECD Economics (@OECDeconomy) 21 septembre 2016

En zone euro, l’OCDE prévoit 1,5% de croissance cette année et 1,4% l’an prochain, et aux Etats-Unis, 1,4% cette année et 2,1% l’an prochain.

Croissance, quelle croissance ? #OCDE ne prévoit pas de miracle. #AFPpic.twitter.com/AUYYyxJVvC

— Agence France-Presse (@afpfr) 21 septembre 2016

L’organisation appelle les Etats à relancer l’activité économique par la dépense publique à la faveur de taux historiquement bas.

L’OCDE appelle à une relance budgétaire mondiale https://t.co/Oa8Eow3Lu5 via LesEchos</a></p>&mdash; Richard HIAULT (RHIAULT) 21 septembre 2016

Avec OCDE, Reuters.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024

Prix de la bière en Europe : combien les supporters paieront-ils pendant l'Euro 2024 ?