BCE : pas de resserrement monétaire à court terme (Draghi)

BCE : pas de resserrement monétaire à court terme (Draghi)
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Président de la Banque centrale européenne veut mettre un terme à la cacophonie sur les taux au sein du conseil des gouverneurs.

PUBLICITÉ

Pas de resserrement monétaire à court terme en zone euro : Mario Draghi l’a clairement dit ce jeudi lors d’une conférence à l’université Goethe de Francfort.

Pour le Président de la Banque centrale européenne, les statistiques économiques positives ne sont pas encore assez nombreuses pour justifier un changement de cap.

Avant toute modification des composantes de notre politique – taux d’intérêt, rachats d’actifs et perspectives – nous devons encore acquérir suffisamment de confiance dans le fait que l’inflation convergera bien vers notre objectif (proche de, mais inférieur à 2%) à moyen terme et y restera, y compris dans des conditions de politique monétaire moins accommodantes,“ a-t-il déclaré.

Draghi: Before altering stance need sufficient confidence inflation will converge to our aim & remain even in less supportive conditions

— ECB (@ecb) 6 avril 2017

De 2% en février, l’inflation est retombée à 1,5% en zone euro en mars. Au
sein du conseil de la BCE, les gouverneurs autrichien, néerlandais, italien et français, se sont ralliés à leur homologue allemand, qui mercredi encore, martelait dans la presse la nécessité de mettre un terme aux rachats d’actifs d’ici un an.

Account of the monetary policy meeting of the ECB Governing Council of 8-9 March 2017 https://t.co/KDznYrbuac

— ECB (@ecb) 6 avril 2017

Les propos de Mario Draghi ont fait reculer l’euro face au dollar à son plus bas niveau depuis la mi-mars ce jeudi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Où la classe moyenne paie-t-elle les impôts les plus élevés et les plus bas en Europe ?

Les milléniaux, en passe de devenir la génération la plus riche de l'histoire

L'inflation a poursuivi son reflux dans la zone euro en février, revenant à 2,6% sur un an