Quels sont les pays européens où les taux d'inflation sont les plus élevés et les plus bas ?

Un caissier change un billet de 50 euros en dollars américains à un guichet de change à Rome, en Italie.
Un caissier change un billet de 50 euros en dollars américains à un guichet de change à Rome, en Italie. Tous droits réservés Gregorio Borgia/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Servet Yanatma
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

L'inflation annuelle dans l'UE et la zone euro continue de montrer des signes de ralentissement, les chiffres de janvier indiquant une baisse dans 15 des pays de l'UE. Toutefois, les 11 autres pays ont enregistré une hausse.

PUBLICITÉ

L'inflation dans l'UE a diminué progressivement et régulièrement depuis le pic de 11,5 % atteint en octobre 2022. En janvier 2024, le taux d'inflation annuel de l'UE était de 3,1 %, contre 3,4 % en décembre selon Eurostat, l'office statistique de l'UE.

Ce chiffre contraste fortement avec celui de l'année dernière à la même époque, qui était de 10%.

Dans le même temps, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 2,8 % en janvier 2024 et à 2,6 % en février 2024, contre 2,9 % en décembre et bien moins que les 8,6 % observés en janvier 2023. Ce taux reste supérieur à l'objectif fixé par la Banque centrale européenne (BCE), qui est de 2 %.

Les prix augmentent plus lentement

La baisse de l'inflation indique que les prix des produits de consommation augmentent plus lentement qu'auparavant. L'inflation négative, ou déflation, se produit quant à elle lorsque les prix baissent dans une économie. En janvier, par exemple, les prix de l'énergie dans l'UE étaient inférieurs à ceux de l'année précédente.

Le taux d'inflation, mesuré par l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), varie considérablement d'un pays à l'autre en Europe. Bien qu'il se soit ralenti dans la plupart des pays de l'UE, aucun d'entre eux n'a enregistré un taux d'inflation négatif en janvier en projection annuelle. Les estimations d'Eurostat pour le mois de février ne montrent encore aucun signe d'une telle baisse dans aucun pays.

Comment se comparent les taux d'inflation dans l'UE et comment l'inflation annuelle a-t-elle évolué depuis son pic ?

L'inflation a atteint son taux le plus élevé des quatre dernières décennies en octobre 2022.

La crise du COVID-19 a été suivie d'une forte hausse des prix à la consommation, comme le montre le rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) de 2023. Les prix ont commencé à augmenter en 2021 en raison du rebond rapide de la pandémie et des perturbations des chaînes d'approvisionnement qui en ont résulté.

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a également poussé l'inflation à la hausse, son impact sur les prix de l'énergie l'amenant, en octobre 2022, à des niveaux jamais atteints depuis 40 ans.

La Roumanie a le taux d'inflation le plus élevé

Selon les données de janvier 2024, le taux d'inflation annuel a varié de 0,9 % à 7,3 % dans l'UE. La Roumanie a enregistré le taux le plus élevé parmi les membres de l'UE, suivie de l'Estonie (5 %), de la Croatie (4,8 %) et de la Pologne (4,5 %).

L'inflation la plus faible au Danemark et en Italie

Le Danemark et l'Italie ont enregistré les taux d'inflation annuels les plus bas, soit 0,9%. La Lettonie, la Lituanie et la Finlande les suivent avec 1,1%.

Par rapport à décembre, l'inflation annuelle a baissé dans 15 pays de l'UE, est restée stable dans un pays et a augmenté dans 11 autres.

L'inflation est plus élevée dans les pays candidats

Les cinq pays candidats pour lesquels Eurostat a fourni des données ont affiché des taux d'inflation annuels supérieurs à ceux de l'UE.

La Turquie est particulièrement touchée avec un taux de 64,9 %. Cependant, les partis d'opposition et l'ancien directeur de TurkStat affirment que les chiffres officiels de l'inflation ont été manipulés. Le groupe indépendant de recherche sur l'inflation (ENAG) affirme que le taux annuel d'inflation des prix à la consommation était en réalité de 129 % en Turquie.

Baisse attendue dans 11 des 20 pays en février

La Slovaquie a enregistré la plus forte baisse du taux d'inflation annuel, de 0,7 point de pourcentage (pp), passant de 4,4 % à 3,7 %, suivie d'une baisse de 0,6 pp en Espagne, à Malte et en Estonie.

Il a en revanche augmenté dans quatre pays, à savoir la Belgique (2,1 pp), le Luxembourg (0,2 pp), Chypre et la Finlande (0,1 pp chacun), selon les estimations.

Si l'on examine les principales composantes de l'inflation dans la zone euro, le secteur de l'alimentation, de l'alcool et du tabac enregistrent le taux annuel le plus élevé en février (4,0 %, contre 5,6 % en janvier). Elle est suivie par les services (3,9 %, contre 4,0 % en janvier) et les biens industriels non énergétiques (1,6 %, contre 2,0 % en janvier).

L'estimation montre que l'inflation énergétique continuera d'être négative, à -3,7 %, une baisse remarquable par rapport à -6,1 % en janvier.

En janvier, l'inflation des produits alimentaires non transformés était de 6,9 %, alors qu'elle est tombée à 2,2 % en février. Cela pourrait être une bonne nouvelle, en particulier pour les ménages à faible revenu, car l'inflation alimentaire réelle, qui correspond au taux d'inflation alimentaire moins l'inflation globale, exerce une pression énorme sur eux.

PUBLICITÉ

L'activité économique devrait s'accélérer en 2024

Le rapport de la Commission européenne sur les prévisions économiques pour l'hiver 2024, publié à la mi-février, montre que l'activité économique dans l'UE devrait s'accélérer progressivement en 2024. Les consommateurs devraient également dépenser davantage. La baisse de l'inflation se poursuivant, les salaires réels augmenteront, et elle contribuera à contenir la hausse des prix des denrées alimentaires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'inflation a poursuivi son reflux dans la zone euro en février, revenant à 2,6% sur un an

La Commission européenne revoit à la baisse les prévisions de croissance de l'UE et s'attend à une nouvelle baisse de l'inflation

UE : de combien le prix des pizzas a-t-il augmenté en 2023 ?