Mónika Lakatos, chanteuse tsigane, est récompensée à l'international

Mónika Lakatos, chanteuse tsigane, est récompensée à l'international
Tous droits réservés Euronews
Par Frédéric Ponsard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Mónika Lakatos, célèbre chanteuse de "Olah Gypsy", s'est vu remettre le Prix WOMEX, l'un des plus importants dans le monde de la musique, pour l'ensemble de sa carrière.

Monika Lakatos, célèbre chanteuse de musique tsigane Olah de Hongrie, est devenue la toute première artiste rom à recevoir le prestigieux prix WOMEX (World Music Expo) pour l'ensemble de son œuvre.

PUBLICITÉ

 Le Womax (World Music Expo) est l'un des principaux événements dans le monde de la musique. Il réunit chaque année différents artistes et professionnels de la musique dans une ville européenne.

Cette année, Covid oblige, seule la cérémonie a eu lieu à Budapest, récompensant pour la première fois de son histoire une artiste rom, Mónika Lakatos, célèbre chanteuse de "Olah Gypsy", musique traditionnelle de Hongrie.

"C'est le premier prix de la vie d'un musicien tsigane qui prend en compte la contribution des Roms à la culture musicale du monde, c'est d'une part très opportun et d'autre part cela donne au travail de Mónika une importance exceptionnelle".
Balázs Weyer, membre du jury de WOMAX

D'une voix douce mais passionnée, Mónika Lakatos, 42 ans, est originaire de la petite communauté tsigane d'Olah, qui fait partie de la minorité ethnique rom, la plus importante de Hongrie avec environ 7 % de ses 10 millions d'habitants.

"Nous avons une culture qui est précieuse et qu'il est important de transmettre, notre langue, notre musique et nos danses, car elle définit notre identité indépendamment du fait que nous jouions de la musique pour un public ou non."
Mónika Lakatos, chanteuse
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'exposition de Burtynsky à la Saatchi Gallery « lève le rideau » sur l'impact de l'homme sur Terre

Vincent Munier nous emmène "En Forêt" au plus près du monde animal sauvage

"La Tête froide", un premier film qui évite les clichés sur la migration