Cet article n'est pas disponible depuis votre région

"The New Black Vanguard : la photographie entre art et mode", célèbre la culture noire

"The New Black Vanguard : la photographie entre art et mode", célèbre la culture noire
Tous droits réservés  euronews   -  
Par Damon Embling  avec Raphaële Tavernier

L'exposition "The New Black Vanguard : la photographie entre art et mode" est présentée actuellement à la Saatchi Gallery de Londres. Elle se concentre sur le portrait de mode qui célèbre la culture noire, libérant la figure noire des histoires photographiques dominées par une esthétique blanche.

Cette exposition met en vedette 15 photographes noirs internationaux. Les œuvres présentées incluent des stylistes, des mannequins, des maquilleurs et des directeurs créatifs noirs qui apportent une nouvelle vision de la figure noire, recadrant la représentation dans l'art et la mode.

"Cette exposition présente des images contemporaines de créateurs noirs qui travaillent de Los Angeles à Londres, de Lagos à New York. Ces créateurs d'images apportent en quelque sorte, leur propre perspective et leur propre esthétique (…) il s'agit de la mutation de l'histoire et de la culture et je pense que ces créateurs d'images sont au cœur de ce changement", explique l’organisateur, Antwaun Sargent.

L'exposition "The New Black Vanguard : la photographie entre art et mode" est présentée actuellement à la Saatchi Gallery de Londres.
euronewsL'exposition "The New Black Vanguard : la photographie entre art et mode" est présentée actuellement à la Saatchi Gallery de Londres.

L’artiste Mahaneela est âgée de 29 ans et vit à Londres. Sa mère est originaire d’Inde et son père du Ghana. L’artiste concentre son travail sur le portrait intime et les films qui explorent les expériences des personnes de couleur à travers le monde. Elle espère ainsi offrir une nouvelle vision, qui soit lumineuse, belle et authentique.

"Ce cliché (le portrait d’une de ses amies sud-africaine-ndlr) par exemple s'appelle "In Ochre" et j'espère vraiment qu’en le regardant les gens en retirent un sentiment de joie et de bonheur. Je photographie des personnes noires et à peau foncée à travers le spectre ocre, sur fond de jaune, orange et marron. Je crée des images qui se veulent joyeuses pour combattre les autres récits qui entourent les gens de ces communautés", dit-elle.

L'artiste britannique Campbell Addy expose également son travail. Il a notamment créé une image après avoir découvert l’histoire de l’abolitionniste Ignatius Sancho. Ce dernier, né en 1729 sur un bateau négrier traversant l’Atlantique, est un célèbre écrivain et compositeur britannique.

"Il a été était le premier noir venu d’Afrique à obtenir le droit de vote et à devenir propriétaire en Angleterre. Il faisait aussi partie d'un groupe de poètes et de créateurs et il possédait un magasin (…) je me suis dit que mon expérience de la négritude dans ce pays était purement axée sur l’esclavage et pourtant cet homme faisait ça ! J’ai donc voulu créer une image qui résumait mes sentiments (…) la porte reflète Downing Street, qui reflète la politique, qui reflète l'establishment. Le masque fait référence à ce que nous ressentons, au fait que nous nous sentons invisibles", exprime Campbell Addy.

CampbeAddy Untitled, London, 2016, The New Black Vanguard (Aperture, 2019). © Campbell Addy
UntitledCampbeAddy Untitled, London, 2016, The New Black Vanguard (Aperture, 2019). © Campbell Addy

Cette exposition comprend des œuvres sélectionnées de ces photographes contemporains révolutionnaires qui veulent que leurs clichés suscitent des conversations autour des notions de race, de beauté, de genre et de pouvoir.

"Il est vraiment très important de présenter cette exposition qui célèbre l'identité noire, car elle donne une idée de la négritude dans le monde entier, mais est aussi une plateforme pour les photographes britanniques", dit Laura Uccello, directrice des partenariats pour la Saatchi Gallery de Londres.

L'exposition "The New Black Vanguard : la photographie entre art et mode" est présentée à la Saatchi Gallery de Londres jusqu’au 22 janvier 2023.