EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le réalisateur iranien Dariush Mehrjui et son épouse poignardés à mort à leur domicile

Le réalisateur iranien Dariush Mehrjui et sa femme ont été poignardés à mort dans leur maison.
Le réalisateur iranien Dariush Mehrjui et sa femme ont été poignardés à mort dans leur maison. Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par David Mouriquand
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Bien que les autorités ne se soient pas prononcées sur le motif, ces meurtres surviennent à la suite d'une vague de répression contre les détracteurs du régime de Téhéran.

PUBLICITÉ

Le célèbre réalisateur iranien Dariush Mehrjui et son épouse, Vahideh Mohammadifar, ont été poignardés à mort à leur domicile par un inconnu, ont rapporté les médias d'État dimanche 15 octobre.

L'agence de presse iranienne officielle, IRNA, a cité Hossein Fazeli, un responsable du pouvoir judiciaire, qui a affirmé que Mehrjhi et sa femme avaient été découverts morts avec des blessures au couteau dans le cou.

Hosseil Fazeli a déclaré que la fille du réalisateur, Mona Mehrjui, a trouvé les corps lorsqu'elle est allée rendre visite à son père samedi soir, 14 octobre, à la maison située dans une banlieue à environ 30 kilomètres à l'ouest de Téhéran.

Le rapport indique que les autorités mènent une enquête. Elles ne donnent aucune indication sur le mobile, bien que Vahideh Mohammadifar se soit plainte d'avoir été menacée par un couteau sur les réseaux sociaux ces dernières semaines.

Ces meurtres alimentent les soupçons quant à l'implication des autorités, au lendemain d'une vague de répression contre les opposants au régime de Téhéran. Dariush Mehrjui, âgé de 83 ans, était connu comme cofondateur de la nouvelle vague cinématographique iranienne du début des années 1970, principalement axée sur le réalisme, et critiquait depuis longtemps la censure de l'État. L'année dernière, il avait protesté avec colère contre la décision du gouvernement d'interdire son dernier film.

Son assassinat intervient également après le récent anniversaire de la mort de Mahsa Amini, détenue par la police des mœurs iranienne, qui a déclenché un soulèvement et menacé la république islamique.

Dariush Mehrjui avait étudié le cinéma aux États-Unis dans sa jeunesse, à l'université de Californie à Los Angeles, au début des années 1960. Il a ensuite vécu en France pendant cinq ans.

Il s'est fait connaître au niveau national et international avec son film "The Cow"(1969), qui raconte l'obsession d'un villageois pour une vache. Ses autres films les plus remarquables sont Hamoun, Le Poirier et Leila.

Il a reçu de nombreux prix, notamment un Silver Hugo au Festival international du film de Chicago en 1998 et un Golden Seashell au Festival international du film de San Sebastián en 1993. Ses films ont été célébrés lors de festivals internationaux, mais certains n'ont pas été distribués en Iran en raison de la censure.

Sources additionnelles • AP, INRA

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rosalynn Carter, ex-première dame des États-Unis, est morte à l’âge de 96 ans

Le Nobel de la paix à la militante iranienne emprisonnée Narges Mohammadi

Un an après, comment la mort de Mahsa Amini a impacté l'Iran ?