EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Ce directeur de centre promeut le multiculturalisme par le biais d'une société inclusive

Ce directeur de centre promeut le multiculturalisme par le biais d'une société inclusive
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Gorkem Sifael
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Comment le Centre international du multiculturalisme de Bakou renforce-t-il les efforts de l'Azerbaïdjan pour préserver la diversité ?

PUBLICITÉ

Dans cet épisode de l'Azerbaïdjan Diary, Ravan Hasanov, directeur exécutif du Centre international du multiculturalisme de Bakou (BIMC), présente le multiculturalisme intrinsèque au pays. Ravan Hasanov explique comment le contexte géographique et historique de l'Azerbaïdjan a favorisé le développement de la diversité ethnique, religieuse et linguistique au sein du pays. Il décrit ensuite la mission du BIMC, qui vise à préserver et à promouvoir cette diversité grâce à l'éducation et à des projets internationaux destinés à favoriser le dialogue interculturel et interreligieux.

Le centre mène son action à l'échelle internationale avec neuf antennes réparties à travers le monde et a permis l'adoption de cours sur le multiculturalisme dans toutes les universités azerbaïdjanaises, ainsi que dans 26 universités à travers le monde. Ces efforts s'inscrivent dans le cadre d'initiatives plus larges visant à lutter contre des tendances mondiales telles que l'islamophobie, l'antisémitisme et l'extrémisme. Le BIMC a organisé la conférence « Accepter la diversité et lutter contre l’islamophobie en 2024 » qui s’est tenue en mars 2024.

Ravan Hasanov souligne l'importance de la coexistence pacifique et du respect mutuel entre les communautés, et précise que l'Azerbaïdjan applique des politiques qui permettent à tous les citoyens de conserver leurs identités culturelles et de célébrer ensemble leurs traditions. Selon lui, la participation interconfessionnelle à diverses célébrations religieuses en est la preuve. Selon Ravan Hasanov, les ONG, le gouvernement, les établissements d'enseignement et les communautés doivent tous s’impliquer dans la création d'une société inclusive.

Partager cet article