This content is not available in your region

Australie : une armée de drones semeurs de graines pour lutter contre la déforestation

Une entreprise prévoit de planter 100 millions d'arbres d'ici 2024, en larguant des graines depuis des drones dans le ciel.
Une entreprise prévoit de planter 100 millions d'arbres d'ici 2024, en larguant des graines depuis des drones dans le ciel.   -   Tous droits réservés  Canva
Par Ben Anthony Horton  & Emmy Arpin Alotto

Tous les ans, des milliers d'espèces végétales et animales disparaissent de la surface de la Terre. Pour de nombreux scientifiques, ce constat atteste même qu'une sixième extinction de masse est en cours. Mais il n'est pas (encore) trop tard pour enrayer le déclin de la biodiversité grâce à des solutions innovantes. 

En Australie, une véritable armée de drones semeurs de graines est ainsi partie au front pour lutter contre la déforestation. Grâce à sa flotte d'octocoptères, combinant technologie dernier cri et intelligence artificielle, la start-up AirSeed Technology est capable de semer depuis les airs des milliers de graines.

"Chacun de nos drones peut planter plus de 40 000 graines par jour et ils volent de manière autonome", explique Andrew Walker, PDG et cofondateur d'AirSeed Technologies. "Par rapport aux méthodes traditionnelles, c'est 25 fois plus rapide, mais aussi 80 % moins cher", ajoute-t-il.

100 millions d'arbres plantés d'ici 2024

Avant le décollage, chaque drone est chargé de graines spécialement sélectionnées et compatibles avec les zones qui seront survolées.

Les graines sont enveloppées par une membrane de protection en biochar, un charbon biologique d'origine végétale. Ces membranes sont fabriquées à partir de biomasse résiduelle, fournissant un revêtement riche en carbone qui protège les graines des oiseaux, des insectes et des rongeurs.

Cette enveloppe "protège la graine contre différents types d'animaux sauvages, mais la protège également une fois qu'elle a germé et aide à fournir tous les nutriments et les sources de minéraux dont elle a besoin, ainsi que certains probiotiques pour stimuler sa croissance précoce", explique Andrew Walker. 

Une fois en vol, les drones suivent des trajectoires fixes, plantent selon des schémas prédéfinis grâce à des algorithmes. Les appareils enregistrent également avec précision les coordonnées d'où chaque graine chaque graine a été plantée. 

Cela permet à AirSeed d'évaluer la santé de ses arbres au fur et à mesure de leur croissance.

Andrew Walker pense que la technologie des drones n'a pas de limite. "Nous sommes très attentifs au fait que nous devons restaurer la santé du sol, les communautés microbiennes du sol et les principaux habitats des animaux", poursuit-il.

L'entreprise a déjà planté plus de 50 000 arbres et vise à en planter 100 millions au total d'ici 2024.

Canva
Les Nations unies appellent à la fin de la déforestation nette dans le monde d'ici 2030.Canva

Quelle est la gravité de la déforestation dans le monde ?

Selon le programme des Nations unies pour l'environnement, la Terre perd chaque année 70 000 km² de forêts, soit une superficie équivalente à celle du Portugal.

L'ONU appelle à réduire ce chiffre de moitié d'ici 2025 et à mettre fin à la déforestation nette dans le monde d'ici 2030.

Mais comme il est peu probable que les taux de déforestation diminuent de sitôt, des mesures innovantes telles que celles-ci sont plus que jamais nécessaires pour atténuer les conséquences dramatiques du changement climatique.

AirSeed n'est pas le seul à développer des systèmes de plantation par drone pour lutter contre la perte de biodiversité.

Deux autres start-ups comme Dendra et Biocarbon Engineering, ont également pour objectif de lutter contre la déforestation grâce à des drones semeurs.

En France, des initiatives se développent aussi dans ce domaine.