Un record de température de 52,2°C a été atteint en Chine dimanche, ce qui fait craindre un retour de la sécheresse

Pékin sous une chaleur étouffante le 6 juillet 2023.
Pékin sous une chaleur étouffante le 6 juillet 2023. Tous droits réservés AP Photo/Andy Wong, File
Par Euronews Green (adapté de l'anglais) & Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La Chine avait connu en 2022 sa pire sécheresse en 60 ans. Depuis avril, plusieurs pays asiatiques ont connu des vagues de chaleur intense.

La Chine a enregistré une température record de 52,2°C dimanche 16 juillet. La chaleur torride a frappé la commune reculée de Sanbao, dans la dépression de Turpan, au nord-ouest du Xinjiang, rapporte le journal d'État Xinjiang Daily.

PUBLICITÉ

Le précédent record de 50,3°C avait été enregistré en 2015 à Ayding, également dans le Turpan - un vaste bassin de dunes de sable et de lacs asséchés situé à plus de 150 mètres au-dessous du niveau de la mer. La chaleur record devrait persister dans la région pendant encore au moins cinq jours.

L'Asie est confrontée à des vagues de chaleur record

Depuis le mois d'avril, plusieurs pays asiatiques ont été frappés par plusieurs vagues de chaleur record. Ces conditions météorologiques extrêmes ont ravivé les inquiétudes quant à leur capacité à s'adapter à un climat qui évolue rapidement.

Selon les experts en climatologie, l'objectif consistant à maintenir le réchauffement planétaire à long terme dans les limites de 1,5 °C est en train de s'éloigner.

En Chine, des épisodes prolongés de températures élevées ont mis à mal les réseaux électriques et les cultures, et l'on craint de plus en plus que la sécheresse de l'année dernière, la plus grave depuis 60 ans, ne se reproduise.

En avril, la Thaïlande a atteint une température record de 45 °C. Le Viêt Nam a été contraint de rationner l'électricité en mai, car les températures de plus de 44 °C ont fait grimper en flèche la demande d'air conditionné.

Le mois dernier, une vague de chaleur torride dans deux des États les plus peuplés de l'Inde a entraîné l'hospitalisation de centaines de personnes et la mort de près de 170 d'entre elles.

La Corée du Sud a été confrontée à des inondations meurtrières au cours du week-end, après que des alertes à la canicule ont été émises au début du mois.

La Chine confrontée à une aggravation des conditions météorologiques extrêmes

La Chine n'est pas étrangère aux variations spectaculaires des températures d'une saison à l'autre, mais ces variations sont de plus en plus marquées.

Le 22 janvier, les températures à Mohe, une ville de la province du Heilongjiang, au nord-est du pays, ont chuté à moins 53 °C, selon le bureau météorologique local, pulvérisant le précédent record de moins 52,3 °C, établi en 1969.

Depuis, les pluies les plus fortes de la décennie ont frappé le centre de la Chine, ravageant les champs de blé dans une région connue pour être le grenier à blé du pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins 20 morts et 19 disparus en Chine après les pluies diluviennes

Vague de chaleur dans le sud de l'Europe : l'Italie pourrait frôler les 48 degrés

"L’industrie pétrolière et gazière doit faire partie de l’équation climatique" (directeur COP28)