La pire catastrophe que j'aie jamais vue" : les habitants ont plongé dans l'océan alors que les feux de forêt ravageaient Maui

Des volutes de fumée s'élèvent près de Lahaina alors que des feux de forêt poussés par des vents violents détruisent une grande partie de la ville historique de Lahaina, Hawaï, États-Unis, 9 août 2023.
Des volutes de fumée s'élèvent près de Lahaina alors que des feux de forêt poussés par des vents violents détruisent une grande partie de la ville historique de Lahaina, Hawaï, États-Unis, 9 août 2023. Tous droits réservés Dustin Johnson/HANDOUT
Par Ruth Wright avec Agencies
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

271 bâtiments ont été endommagés et l'état d'urgence a été déclaré.

PUBLICITÉ

Des feux de forêt attisés par les vents d'un ouragan lointain ont tué au moins 36 personnes et dévasté une grande partie de la station balnéaire de Lahaina, sur l'île de Maui, à Hawaï. Des milliers de personnes ont dû être évacuées, certaines s'étant réfugiées dans l'océan pour échapper à la fumée et aux flammes.

De nombreux quartiers ont été réduits en cendres et la partie occidentale de l'île a été pratiquement coupée du monde, une seule autoroute étant ouverte.

Les autorités ont fait état d'une dévastation généralisée de Lahaina, de son port et des zones environnantes.

Quelque 271 structures ont été endommagées ou détruites, a rapporté le Honolulu Star-Advertiser, citant les rapports officiels des survols effectués par la patrouille aérienne civile américaine et le service des pompiers de Maui.

"Nous venons de vivre la pire catastrophe que j'aie jamais vue. Tout Lahaina est réduit en cendres. C'est comme une apocalypse", a déclaré Mason Jarvi, un habitant de Lahaina qui a fui la ville.

Les incendies à Hawaï sont différents de ceux qui brûlent dans l'ouest des États-Unis. Ils ont tendance à se déclarer dans de vastes prairies sur les versants secs des îles et sont généralement beaucoup plus petits que les incendies sur le continent.

Jeff Melichar/TMX/via REUTERS
Smoke billows near Lahaina as wildfires driven by high winds destroy a large part of the historic town of Lahaina, Hawaii, US. 9 August, 2023.Jeff Melichar/TMX/via REUTERS

Les incendies de forêt font des morts et des blessés

Parmi les blessés, trois personnes souffrant de brûlures graves ont été transportées par avion à l'unité des grands brûlés du Straub Medical Center sur l'île d'Oahu.

Au moins 20 patients ont été transportés au Maui Memorial Medical Center, et un pompier a été hospitalisé dans un état stable après avoir inhalé de la fumée.

Richard Bissen Jr, le maire du comté de Maui, a déclaré lors d'une conférence de presse mercredi matin qu'il ne disposait pas de détails sur la manière dont les décès s'étaient produits ni sur l'endroit où ils s'étaient produits sur l'île.

Il a ajouté que les autorités n'avaient pas encore commencé à enquêter sur la cause immédiate des incendies, mais qu'elles avaient pointé du doigt la combinaison de conditions sèches, d'un faible taux d'humidité et de vents violents.

Plus de 2 100 personnes ont passé la nuit de mardi à mercredi dans des centres d'évacuation. Deux mille autres voyageurs se sont réfugiés à l'aéroport de Kahului après l'annulation de nombreux vols. Les autorités préparaient le Hawaii Convention Center à Honolulu pour accueillir des milliers de touristes et d'habitants déplacés.

Comment les États-Unis ont-ils réagi ?

L'état d'urgence a été déclaré aujourd'hui.

Hier, le président Joe Biden a déclaré qu'il avait ordonné à tous les moyens fédéraux disponibles de contribuer à la réaction. Il a précisé que la Garde nationale d'Hawaï avait mobilisé des hélicoptères Chinook pour participer à la lutte contre les incendies et aux opérations de recherche et de sauvetage sur l'île de Maui.

"Nos prières accompagnent ceux qui ont vu leurs maisons, leurs entreprises et leurs communautés détruites", a déclaré Joe Biden dans un communiqué.

Mason Jarvi/HANDOUT
A charred boat lies in the scorched waterfront after wildfires fanned by the winds of a distant hurricane devastated Maui's city of Lahaina, Hawaii, US. 9 August, 2023.Mason Jarvi/HANDOUT

Comme un chalumeau

Mauro Farinelli, de Lahaina, a expliqué que les vents avaient commencé à souffler fort mardi et qu'un incendie s'était déclaré sur le flanc d'une colline.

"Il a tout déchiré à une vitesse incroyable", a-t-il déclaré, ajoutant que c'était "comme un chalumeau".

Les vents étaient si forts qu'ils ont fait sortir la porte de son garage de ses gonds et ont bloqué sa voiture dans le garage, a expliqué M. Farinelli. Un ami l'a donc conduit, avec sa femme Judit et son chien Susi, jusqu'à un abri d'évacuation. Il n'a aucune idée de ce qui est arrivé à leur maison.

"Nous espérons que tout ira bien, mais nous sommes presque sûrs qu'elle a disparu.

PUBLICITÉ

Le maire d'Hawaï, Mitch Roth, a indiqué que des feux de forêt brûlaient également sur l'île de Big Island, bien qu'aucun blessé ni aucune maison détruite n'aient été signalés. M. Roth a indiqué que les pompiers avaient dû éteindre des incendies de toiture et qu'un incendie continuait de se déclarer près du centre de villégiature de Mauna Kea.

Le National Weather Service a déclaré que l'ouragan Dora, qui passait au sud de la chaîne d'îles, était en partie responsable des vents violents.

Environ 14 500 clients de Maui étaient privés d'électricité tôt mercredi. Le service cellulaire et les lignes téléphoniques étant coupés dans certaines régions, de nombreuses personnes s'efforçaient de prendre des nouvelles de leurs amis et des membres de leur famille vivant à proximité des incendies de forêt. Certains postent des messages sur les réseaux sociaux.

Les touristes tentent de partir

Au moins 4 000 touristes tentaient de quitter l'ouest de Maui hier, selon Ed Sniffen, du département des transports d'Hawaï. Bien qu'au moins 16 routes aient été fermées, l'aéroport de Maui fonctionnait à plein régime et les compagnies aériennes baissaient leurs tarifs et offraient des dérogations pour permettre aux gens de quitter l'île, a déclaré M. Sniffen.

Des évacués paniqués ont publié sur les réseaux sociaux des images montrant des nuages de fumée s'élevant au-dessus de plages et de palmiers autrefois idylliques.

PUBLICITÉ

"J'étais le dernier à quitter le quai lorsque la tempête de feu a traversé les banians et a tout emporté avec elle. J'ai couru et j'ai aidé tous ceux que je pouvais en chemin", a déclaré Dustin Johnson, qui travaillait dans le port de Lahaina pour une compagnie de bateaux charters qui propose des excursions de deux heures. Il s'exprimait depuis l'aéroport de Kahului, normalement situé à 25 minutes de route à l'est de Lahaina.

"Les habitants ont tout perdu. Ils ont perdu leur maison. Ils ont perdu leurs animaux. C'est dévastateur", a déclaré Jimmy Tokioka, directeur du département des affaires, du développement économique et du tourisme de l'État.

Quelle est la cause des incendies de Maui ?

La cause n'a pas encore été déterminée, mais le service météorologique national a déclaré que les incendies ont été alimentés par un mélange de végétation sèche, de vents forts et de faible humidité.

Les autorités ont déclaré que les vents de l'ouragan Dora ont attisé les flammes dans tout l'État. La tempête se trouvait à environ 1 380 km au sud-ouest d'Honolulu à 11 heures, heure locale (2100 GMT), selon le National Hurricane Center.

L'Agence de gestion des urgences d'Hawaï a déclaré mercredi en fin de journée que le Service météorologique national avait annulé l'alerte au drapeau rouge et l'avis de vents violents pour toutes les îles hawaïennes.

PUBLICITÉ

Les garde-côtes ont déclaré avoir secouru 14 personnes, dont deux enfants, qui avaient sauté dans l'eau pour échapper aux flammes et à la fumée.

Un été d'incendies de forêt

Ces incendies sont les derniers d'une série de problèmes causés par des conditions météorologiques extrêmes dans le monde entier cet été. Les experts affirment que le changement climatique accroît la probabilité de tels événements.

La situation à Hawaï a rappelé des scènes de dévastation ailleurs dans le monde cet été, alors que des incendies de forêt provoqués par une chaleur record ont forcé l'évacuation de dizaines de milliers de personnes en Grèce, en Espagne, au Portugal et dans d'autres parties de l'Europe, et que l'ouest du Canada a connu des incendies d'une ampleur inhabituelle.

Le changement climatique d'origine humaine, dû à l'utilisation de combustibles fossiles, augmente la fréquence et l'intensité de ces phénomènes météorologiques extrêmes, affirment les scientifiques, qui avertissent depuis longtemps les responsables gouvernementaux de la nécessité de réduire les émissions pour éviter une catastrophe climatique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande : la production éolienne dépasse la demande d'électricité pour la première fois

L'inaction climatique sur le banc des accusés à la CEDH

Quels sont les pays européens qui ont le plus investi dans les chemins de fer depuis 1995 ?