Changement climatique : une ville côtière mexicaine engloutie par la mer

Guadalupe Cobos est assise sur le rivage, dans les ruines de la ville côtière d'El Bosque, dans l'État de Tabasco au Mexique, victime de la montée du niveau de la mer
Guadalupe Cobos est assise sur le rivage, dans les ruines de la ville côtière d'El Bosque, dans l'État de Tabasco au Mexique, victime de la montée du niveau de la mer Tous droits réservés AP Photo/Felix Marquez
Par Ruth Wright avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Dans l'ombre de l'industrie pétrolière mexicaine, un village de pêcheurs est victime de l'élévation du niveau de la mer dans le golfe du Mexique

PUBLICITÉ

"Je m'endormais en écoutant le bruit de la mer. Je lui disais [à la mer] : tu vas me manquer parce que c'est avec ce bruit que tu m'as appris à t'aimer".

Lorsque l'inondation a atteint la maison d'Eglisa Arias, elle a demandé à la mer de lui laisser suffisamment de temps pour rassembler ses affaires, ce qu'elle lui a accordé.

"Quand je suis partie, j'ai dit au revoir à la mer. Je l'ai remerciée pour le temps qu'elle avait passé à mes côtés".

Eglisa Arias a dû fuir sa maison de la ville d'El Bosque, située en bord de mer, au début du mois de novembre. Elle fait partie des nombreuses personnes qui se sont installées dans le golfe du Mexique dans les années 1980 à la recherche d'un emploi, principalement dans le secteur de la pêche.

Aujourd'hui, il ne reste plus qu'une douzaine d'habitants alors que l'océan engloutit El Bosque, suite aux violentes tempêtes hivernales et à une élévation du niveau de la mer parmi les plus rapides au monde.

D'ici à 2050, des millions de Mexicains supplémentaires seront déplacés en raison du changement climatique, selon le Conseil des Maires pour les Migrations, une coalition qui étudie les migrations internes.

Vue aérienne de la communauté côtière d'El Bosque, dans l'État de Tabasco, au Mexique, le jeudi 30 novembre 2023.
Vue aérienne de la communauté côtière d'El Bosque, dans l'État de Tabasco, au Mexique, le jeudi 30 novembre 2023.AP Photo/Felix Marquez

À une tempête près de l'anéantissement

À El Bosque, il ne reste maintenant plus que d'immenses tas de béton là où les habitations se trouvaient. Forcés de fuir les maisons qu'ils avaient construites, les habitants se sont installés dans des immeubles locatifs, attendant désespérément l'aide du gouvernement.

Guadalupe Cobos est l'une des rares personnes à vivre encore en ville. La relation des habitants avec la mer est "comme un mariage toxique", dit-elle en regardant les vagues.

"Je t'aime quand je suis heureuse, n'est-ce pas ? Et quand je suis en colère, je t'enlève tout ce que je t'ai donné", ajoute-t-elle.

Selon Lilia Gama, chercheuse en vulnérabilité côtière à l'université d'État de Tabasco Juarez, les tempêtes hivernales appelées "nortes" ont déplacé le littoral de plus de 500 mètres depuis 2005, en plus de la montée rapide du niveau de l'eau.

"Avant, lorsqu'une tempête arrivait du nord, elle durait un ou deux jours", déclare la chercheuse. "La marée arrivait, elle montait un peu et elle disparaissait".

Aujourd'hui, alimentées par le réchauffement de l'air qui peut contenir plus d'humidité, les tempêtes hivernales restent plusieurs jours d'affilée.

Les scientifiques locaux affirment qu'une tempête plus puissante pourrait détruire El Bosque pour de bon. La réinstallation, ralentie par la bureaucratie et le manque de financement, ne se fera pas avant plusieurs mois.

Le Mexique se tire une balle dans le pied avec son industrie pétrolière

Alors que le soleil se couche sur la plage, Guadalupe Cobos, que ses voisins appellent Doña Lupe, montre du doigt une douzaine de petites étoiles orange à l'horizon : des plates-formes pétrolières qui brûlent du gaz.

"Il y a de l'argent au Mexique", dit-elle, "mais pas pour nous".

Alors qu'El Bosque s'installait, la compagnie pétrolière nationale Pemex s'est lancée dans l'exploration du Golfe, triplant la production de pétrole brut et faisant du Mexique un exportateur international de premier plan. La construction d'une nouvelle raffinerie est prévue à Tabasco, à 80 kilomètres à l'ouest d'El Bosque.

Le niveau de la mer dans le golfe du Mexique augmente déjà trois fois plus vite que la moyenne mondiale, selon une étude cosignée par des chercheurs du Royaume-Uni, de la Nouvelle-Orléans, de la Floride et de la Californie en mars dernier.

Des débris de maisons effondrées et des arbres abattus jonchent le littoral de la communauté côtière d'El Bosque, dans l'État de Tabasco, au Mexique, le jeudi 30 novembre 2023
Des débris de maisons effondrées et des arbres abattus jonchent le littoral de la communauté côtière d'El Bosque, dans l'État de Tabasco, au Mexique, le jeudi 30 novembre 2023AP Photo/Felix Marquez

Les Mexicains sont laissés pour compte

Partout dans le monde, les communautés côtières confrontées à des combats similaires contre la montée du niveau de la mer, du Québec à la Nouvelle-Zélande, ont commencé une "retraite organisée" vers l'intérieur des terres.

PUBLICITÉ

Cependant, la retraite d'El Bosque ne semble guère organisée. Lorsque la famille Xolo a fui sa maison fin novembre, elle est partie au milieu de la nuit, les dix enfants sous une bâche et sous une pluie battante.

Lorsque l'Associated Press s'est rendue à El Bosque pendant une tempête fin novembre, la communauté n'était accessible qu'à pied ou en moto.

Les nouvelles maisons ne seront pas terminées avant l'automne 2024, selon Raúl García, chef du département du développement urbain de Tabasco, qui a lui-même déclaré que le processus était trop lent.

Alors que les défenseurs des droits de l'homme réclament des lois spécifiques sur l'adaptation au climat, le président Andrés Manuel Lopéz Obrador a fait de l'exploitation pétrolière un élément clé de son programme.

Cela pourrait changer si l'ancienne maire de Mexico et scientifique accomplie Claudia Sheinbaum est élue présidente l'année prochaine. Bien qu'elle soit la protégée de Lopéz Obrador, elle promet d'engager le Mexique sur la voie de la durabilité, une promesse plus urgente que jamais.

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Pays-Bas poursuivis en justice par des insulaires des Caraïbes néerlandaises pour inaction climatique

COP 28 : l'impact du dérèglement climatique sur la santé mis en lumière

Les zones humides côtières : leur rôle méconnu dans la lutte contre le changement climatique