EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une mine désaffectée va être reconvertie en prototype de stockage d'énergie par gravité

Cette mine désaffectée en Finlande va être transformée en batterie gravitationnelle.
Cette mine désaffectée en Finlande va être transformée en batterie gravitationnelle. Tous droits réservés Gravitricity
Tous droits réservés Gravitricity
Par Euronews Green
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Une entreprise écossaise va reconvertir la mine de Pyhäjärvi pour construire son premier prototype de stockage d'énergie par gravité à grande échelle.

PUBLICITÉ

L'une des mines les plus profondes d'Europe, située dans une petite ville de Finlande, est en train d'être transformée en réservoir d'énergie souterrain. Il utilisera la gravité pour conserver l'énergie excédentaire en cas de besoin.

La communauté finlandaise isolée de Pyhäjärvi se trouve à 450 kilomètres au nord d'Helsinki. Sa mine de zinc et de cuivre Pyhäsalmi, située à plus de 1 400 mètres de profondeur, est désormais hors service, mais la société Gravitricity, basée en Écosse, lui donne une nouvelle vie.

Cette entreprise a mis au point un système de stockage d'énergie qui soulève et abaisse des poids et qui offre, selon elle, "certaines des meilleures caractéristiques des batteries lithium-ion et de l'hydroélectricité par pompage".

La tour de la mine en hiver.
La tour de la mine en hiver.Gravitricity

Comment fonctionne la batterie à gravité ?

En cas de surplus d'énergie - provenant par exemple d'éoliennes un jour de grand vent - des poids seront hissés dans le puits auxiliaire de 530 mètres de la mine de Pyhäsalmi. Pour produire de l'énergie, ces poids pourront être relâchés, transformant les treuils en générateurs et produisant soit une brève poussée d'électricité, soit un flux plus lent, en fonction des besoins.

Le système d'énergie gravitationnelle serait capable de stocker 2 MW d'énergie et de s'intégrer au réseau énergétique local.

Selon une étude publiée le mois dernier par une équipe de chercheurs internationaux, les batteries gravitationnelles installées dans des mines désaffectées pourraient constituer une solution rentable et à long terme pour le stockage de l'énergie, à l'heure où le monde se tourne vers les énergies renouvelables.

Les scientifiques de l'Institut international pour l'analyse des systèmes appliqués (IIASA) considèrent que les puits de mine abandonnés dans le monde pourraient stocker jusqu'à 70 TWh d'énergie, soit à peu près l'équivalent de la consommation quotidienne d'électricité dans le monde.

Cette mine désaffectée en Finlande utilisera la gravité pour stocker de l'énergie.
Cette mine désaffectée en Finlande utilisera la gravité pour stocker de l'énergie.Gravitricity

Créer de nouveaux emplois à faible émission carbone

La communauté locale de Pyhäjärvi a créé une société de développement pour promouvoir la régénération de l'ancienne mine. Elle vient de signer un accord avec Gravitricity pour transformer l'ancien puits de mine en un premier prototype à grande échelle de la technologie de l'entreprise.

Selon l'entreprise, ce projet pourrait devenir le premier déploiement de Gravistore en Europe.

"Ce projet démontrera à grande échelle comment notre technologie peut offrir un stockage d'énergie fiable et de longue durée, capable de capturer et de stocker l'énergie pendant les périodes de faible demande et de la restituer rapidement en cas de besoin", déclare Martin Wright, président exécutif de Gravitricity.

"Ce projet à grande échelle ouvrira la voie à d'autres projets commerciaux et permettra à notre solution d'être intégrée dans les activités de démantèlement des mines, offrant ainsi un avenir potentiel aux mines qui approchent de la fin de leur durée de vie initiale".

Martin Wright ajoute que le projet permettra de créer des "emplois à faible émission de carbone" dans une région qui souffre beaucoup de la fin de l'exploitation minière.

La mine a été ouverte en 1962 et a extrait plus de 60 millions de tonnes de minerai au cours de son activité. Autrefois employeur majeur de la région, elle a fermé ses portes en août 2022, laissant de nombreux travailleurs sur le carreau.

La batterie gravitationnelle est l'un des nombreux projets communautaires mis en œuvre à la mine pour redonner vie à la région, parmi lesquels une ferme solaire, des startups technologiques et un réseau 5G souterrain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Production d'électricité : "effondrement sans précédent" du charbon et du gaz dans l'UE

Des goulets d'étranglement importants : L'UE a autant de panneaux solaires stockés qu'installés, selon un rapport

L'Ukraine sera-t-elle le premier pays à se reconstruire grâce aux énergies renouvelables ?