EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Mort de George Floyd : l'Europe appelle à une désescalade des tensions

Mort de George Floyd : l'Europe appelle à une désescalade des tensions
Tous droits réservés Olivier Hoslet/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Olivier Hoslet/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’Union européenne se dit "choquée" et "consternée" suite à la mort de George Floyd aux Etats-Unis. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrel, s’est exprimé. Il condamne la violence et le racisme sous toutes ses formes et appelle à une désescalade des tensions.

PUBLICITÉ

La colère et l'indignation suite à la mort de George Floyd ont traversé l'Atlantique. Des manifestations contre la brutalité policière ont eu lieu ce week-end dans plusieurs capitales européennes.

"Nous sommes choqués et consternés par la mort de George Floyd. C'est un abus de pouvoir et cela doit être dénoncé. Il faut le combattre, aux Etats-Unis et partout", a déclaré Josep Borrell, le haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères.

Alors que le président américain, Donald Trump, a appelé à une approche plus musclée des manifestations, Bruxelles demande à Washington de limiter le recours excessif à la force.

"Nous soutenons le droit à la protestation pacifique, et nous condamnons également la violence et le racisme sous toutes ses formes, et nous appelons à une désescalade des tensions. Permettez-moi de répéter que toutes les vies comptent, les vies noires comptent aussi", a poursuivi Josep Borrell, le chef de la politique étrangère de l'UE.

De son côté, le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas estime que les manifestations pacifiques aux États-Unis sont "compréhensibles" et "légitimes". "Je ne peux qu'exprimer mon espoir que les protestations pacifiques ne mènent plus à la violence, mais plus encore l'espoir que ces protestations aient un effet aux États-Unis".

En Europe comme aux Etats-Unis, les manifestants promettent de continuer à descendre dans la rue pour faire entendre leur voix.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : les manifestations continuent malgré les menaces de Trump

Les Jeux olympiques de Paris débutent dans la joie des supporters et les problèmes logistiques

Le Danemark doit concilier tourisme et mauvais temps