This content is not available in your region

Le Portugal active en premier le mécanisme européen de frein d’urgence face au covid-19

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Face au nouveau variant du covid-19 le Portugal active le mécanisme européen de freinage d'urgence
Face au nouveau variant du covid-19 le Portugal active le mécanisme européen de freinage d'urgence   -   Tous droits réservés  Ana Brigida/AP

Le Portugal a tiré le premier. Lisbonne a activé le mécanisme européen de "frein d’urgence", six mois après la mise en place du certificat covid numérique européen. Les autorités exigent désormais un test négatif pour toutes les personnes qui veulent entrer dans le pays.

Cette mesure intervient alors que la situation épidémiologique s'aggrave en Europe et que lenouveau variant, baptisée Omicron, commence à se propager. Le Premier ministre António Costa a déclaré "_l’état de calamit_é", soit l’étape avant l'état d'urgence. 

De nouvelles restrictions sont mises en place pour enrayer le virus telles que :

  • le télétravail obligatoire
  • l'obligation de présenter un test covid-19 négatif, effectué 48 heures avant l'entrée dans le pays.

Ces conditions entreront en vigueur le 1er décembre à minuit et s'appliqueront à tous les voyageurs, y compris les ressortissants portugais et les citoyens de l'UE. Les mesures extraordinaires resteront en place au moins jusqu'au 9 janvier.

La décision a pris les institutions européennes au dépourvu. Le certificat numérique covid de l'UE, lancé au début de l'été, devait justement faciliter les déplacements transfrontaliers. Il devait aussi dispenser les titulaires de restrictions supplémentaires, telles que l'obligation de se mettre en quarantaine à leur arrivée.

Cette exemption était présentée comme le principal intérêt du certificat covid numérique, ce qui explique son déploiement rapide au début des vacances d’été.

Parallèlement à ce document, l’UE propose aux Etats membres le recours à un mécanisme de "frein d’urgence". Ce dispositif peut être employé lorsque la situation épidémiologique s'aggrave rapidement.

Cet outil permet à un gouvernement d'introduire des exigences en matière de tests et de quarantaine. Mais il implique une condition : que ces mesures soient exceptionnelles, proportionnelles et temporaires et, si possible, qu'elles ne s'appliquent qu'au niveau régional.

Le Portugal a décidé de mettre en place la version la plus stricte du frein d'urgence puisque les autorités demandent à tous les détenteurs du pass sanitaire européen de se soumettre à un test.

Armando Franca/AP
Le Premier ministre portugais décide de réintroduire des mesures de restrictionArmando Franca/AP

Cette application rigoureuse n'avait pas été envisagée lorsque l'Union européenne a introduit le certificat numérique. Cette situation pourrait alors nuire à la viabilité à long terme du document.

"_En principe, les États membres devraient s'abstenir d'imposer des restrictions de voyage supplémentaires aux titulaires du certificat covid _numérique de l'UE, en particulier aux titulaires de certificats de vaccination et de guérison", a déclaré lundi un porte-parole de la Commission européenne. "Ils devraient informer la Commission et les autres États membres 48 heures à l'avance au cas où ils auraient l'intention d'introduire de nouvelles restrictions."

Le porte-parole a par la suite confirmé à Euronews que le Portugal avait informé l'institution de ses projets lundi matin et que les fonctionnaires étaient toujours en train d'analyser la demande pour déterminer sa légalité.

Les autres pays de l'UE vont-ils suivre le mouvement ?

Le gouvernement socialiste d’Antonio Costa a particulièrement défendu la mise en place du certificat. Il faisait valoir que cet outil était indispensable pour relancer l'économie, fortement dépendante du tourisme.

Selon la Commission, le système est un succès. Plus de 650 millions de certificats ont été établis cette année dans 51 pays sur le continent et au-delà. Le Royaume-Uni, la Norvège et Singapour se sont par exemple arrimés à ce système.

Le choix des autorités portugaises est particulièrement marquant. Le pays est l'un des Etats les plus vaccinés au monde puisque 88 % de sa population a obtenu deux doses contre le covid-19.

L'ECDC confirme 33 cas du variant Omicron en Europe

La décision de Lisbonne a été annoncée 24h avant que le variant Omicron ne commence à faire la une des journaux et à affoler les investisseurs. Pour le moment le Portugal reste le seul pays membres de l’UE à avoir activé le mécanisme d’urgence. Aucune autre capitale n’a, pour le moment, fait savoir qu’elle comptait suivre le même chemin, selon la Commission.

La Suisse, non membre de l'UE mais connectée au système européen, a déjà imposé une quarantaine pour les personnes qui arrivent en provenance de pays où le nouveau variant a été détecté, notamment la République tchèque, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.