This content is not available in your region

Variant Omicron : plusieurs pays européens renforcent leurs restrictions

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Variant Omicron : plusieurs pays européens renforcent leurs restrictions
Tous droits réservés  AP Photo/Lynne Sladky, File

Alors que plusieurs contaminations au variant Omicron ont été recensés en Europe, de nombreux pays renforcent leurs restrictions.

Le Royaume-Uni par exemple durcit les mesures d'entrée sur son territoire. Dix Etats africains ont déjà été placés sur "liste rouge", et seuls les résidents Britanniques originaires de ces pays sont autorisés à rentrer au Royaume-Uni. Par ailleurs, de nouveaux tests seront demandés dès dimanche à tous les voyageurs ."Nous n'allons pas empêcher les gens de voyager, j'insiste là-dessus, mais nous demanderons à toute personne qui entre au Royaume-Uni de passer un test PCR avant la fin du deuxième jour suivant son arrivée et de s'auto-isoler jusqu'à ce qu'elle ait un résultat négatif", a déclaré en conférence de presse le Premier ministre britannique.

Jusqu'ici, seul un test antigénique était demandé deux jours après l'arrivée des voyageurs internationaux, et aucun isolement jusqu'aux résultats. Ce changement intervient alors que les autorités sanitaires britanniques ont confirmé samedi avoir identifié au Royaume-Uni "deux cas de Covid-19 comprenant des mutations compatibles avec B.1.1.529".

En Italie, un premier cas du variant Omicron a été détecté ce samedi. Cette nouvelle mutation est suspectée par certains scientifique d'être plus dangereuse, car plus contagieuse et plus résistante. Des tests sont actuellement en cours pour vérifier ces hypothèses. ¨Plusieurs villes comme Bologne, Milan ou Bergame ont déjà réintroduit le port du masque en extérieur. Rome envisage d'en faire de même dès le mois de décembre.

En Allemagne, les autorités bavaroises ont confirmé samedi avoir détecté les deux premiers cas de contamination au variant Omicron du pays, chez des voyageurs arrivés d'Afrique du Sud à l'aéroport de Munich.

La République Tchèque a elle aussi recensée son premier cas du nouveau variant. "Nous pouvons confirmer que la souche est authentifiée", a déclaré un porte-parole de l'hôpital régional de Liberec , Vacla Ricar, à la télévision tchèque, en soulignant qu'un échantillon serait maintenant analysé par le principal laboratoire du pays. 

L'institut de santé publique néerlandais a lui déclaré que le variant omicron était "probablement présent chez un certain nombre de personnes testées" qui ont été isolées après être arrivées vendredi à Amsterdam sur deux vols en provenance d'Afrique du Sud. 

La France elle a démarré ce samedi sa nouvelle campagne de vaccination, destinée à tous les adultes ayant reçu leur dernière dose de vaccin il y a au moins 5 mois. Le ministre de la santé, Olivier Véran, a également annoncé que les cas contact d'une personne positives au variant Omicron devront être isolés, et ce même s'ils sont vaccinés.

En Autriche enfin, près de 30 000 personnes étaient réunies à Graz pour protester contre les mesures sanitaires. Les autrichiens sont en confinement partiel depuis le 22 novembre