PUBLICITÉ

Des millions de personnes pourraient travailler quatre jours par semaine d'ici 2033 grâce à l'IA

L'IA pourrait-elle réduire notre temps de travail ?
L'IA pourrait-elle réduire notre temps de travail ? Tous droits réservés Canva
Tous droits réservés Canva
Par Luke Hurst
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Selon le groupe de réflexion Autonomy, l'intégration de l'intelligence artificielle (IA) dans les flux de travail pourrait nous permettre de travailler moins pour le même salaire.

PUBLICITÉ

Selon un nouveau rapport, près d'un tiers de la main-d'œuvre britannique pourrait ne plus travailler que quatre jours par semaine d'ici 2033, grâce au déploiement de technologies avancées d'intelligence artificielle (IA).

L'une des principales préoccupations liées à la puissance et à la popularité croissantes de l'IA au cours des deux dernières années est son potentiel à remplacer les humains dans de nombreux emplois, car il ne fait désormais plus de doute qu'elle est capable d'assurer autant voire plus de tâches que les êtres humains.

Une enquête récente de LinkedIn révèle que près de la moitié des travailleurs européens s'attendent à ce que l'IA ait un impact majeur sur leur vie professionnelle, au cours de l'année à venir.

Les outils d'IA génératrice de texte tels que ChatGPT d'OpenAI et Bard de Google peuvent rédiger des articles entiers ou des plans d'affaires en quelques secondes, une production proche de ce qu'un humain peut faire lorsqu'on lui fournit les bonnes instructions et données.

Les outils de génération d'images peuvent quant à eux produire des images réalistes presque instantanément, ce qui soulève des questions quant à la sécurité de l'emploi pour les artistes et les illustrateurs humains.

Le nouveau rapport d'Autonomy, un groupe de réflexion indépendant qui se penche sur l'avenir du travail et de la planification économique, présente toutefois une vision plus prometteuse de l'impact de l'IA sur notre vie professionnelle.

Dans son rapport GPT-4 (Day Week), les auteurs suggèrent que 8,8 millions de travailleurs au Royaume-Uni - soit 28 % de la main-d'œuvre - pourraient travailler 32 heures par semaine, soit quatre jours, grâce à l'IA.

Les heures de travail de 27,9 millions d'autres personnes, représentant 88 % de la main-d'œuvre du pays, pourraient également être réduites d'au moins 10 %.

L'IA pourrait apporter de nouveaux avantages au travail

Autonomy a effectué ses calculs en se basant sur l'augmentation annuelle de 1,5 % de la productivité due à l'IA, estimée par Goldman Sachs dans une étude récente sur le thème de l'IA et du PIB, ainsi que sur les données du réseau d'information sur les professions du ministère américain du travail (O*NET).

Le rapport d'Autonomy présente deux prévisions concernant l'utilisation de l'IA pour stimuler la productivité tout en offrant de meilleures conditions aux travailleurs, en envisageant plus particulièrement la mise en œuvre de ces idées au niveau local, au Royaume-Uni.

Les deux scénarios prévoient une réduction de 20 % du temps de travail tout en maintenant le même salaire pour les travailleurs, ou un scénario dans lequel la productivité des travailleurs augmente de 10 %, ce qui permet une réduction de 10 % du temps de travail tout en maintenant le même salaire.

"Notre étude offre une nouvelle perspective dans les débats sur l'utilisation positive de l'IA", affirme Will Stronge, directeur de recherche chez Autonomy.

"Une semaine de travail plus courte est le moyen le plus tangible de s'assurer que l'IA apporte des avantages aux travailleurs ainsi qu'aux entreprises. Si l'IA est intégrée de manière équitable dans l'ensemble de l'économie, elle pourrait inaugurer l'ère de la semaine de travail de quatre jours pour tous".

Plusieurs essais de semaine de quatre jours sont en cours ou ont été récemment achevés, et la majorité des résultats indiquent un maintien ou une amélioration des niveaux de productivité, avec des avantages substantiels pour le bien-être des travailleurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Certaines entreprises britanniques adoptent définitivement la semaine de travail de quatre jours

Un robot humanoïde peint des portraits grâce à l'intelligence artificielle

L’intelligence artificielle et la technologie IBM POWER au service de la santé