La jeunesse portugaise le 25 avril 1974, par Alfredo Cunha

Vidéo. Alfredo Cunha, le photographe que la révolution n'a pas laissé dormir

Révolution des Œillets : il n'est pas rentré chez lui pendant trois jours. Durant ces jours et les suivants, il n'a pas cessé de photographier et a constitué une œuvre qui est l'un des témoignages les plus complets du 25 avril pour les générations suivantes.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ