This content is not available in your region

L'Armistice de Moudros

Access to the comments Discussion
Par Euronews
L'Armistice de Moudros

30 octobre 1918

Le 30 octobre, l’état-major Ottoman signe l’armistice de Moudros, une déclaration de paix auprès de représentant britanniques des Alliés. Ils emboîtent le pas aux Empires Centraux et aux Austro-Hongrois – et à l’exception de l’Allemagne –qui ont capitulé début septembre. Aucun d’entre eux ne pouvaient plus assumer les efforts nécessaires à la poursuite de la guerre.

Si les Ottomans ont connu quelques victoires en 1915-1916 lors de la défense de la péninsule de Galipoli, en 1918 les Alliés ont réussi à reprendre ce territoire. La révolte arabe qui se déroule en même temps met à bas l’économie ottomane. La famine qui s’ensuit et la révolte entraînent la mort de près de 6 millions de personnes.
Quand les Ottomans se sont rapprochés des Britanniques pour négocier un accord de paix, ces derniers ont hésité. Ils espéraient, en effet, prendre le contrôle de plus de territoires dans la région que ce qui avaient été convenus avec ses alliés, notamment la France, à qui avait été promis la Syrie et le Liban.
Loyd George, Premier ministre anglais, prend alors de court son homologue français et négocie un armistice immédiat avec l’Empire Ottoman. Il façonne donc la sortie de la guerre de l’Empire Ottoman et prend un avantage stratégique certain. En conséquence de quoi, la France et l’Angleterre se chamailleront pour le contrôle de ces régions lors de la Conférence de Paix de Paris et des années qui suivent.

L’armistice de Moudros, signé à bord du navire britannique Agamemnon, met fin aux hostilités à midi le 31 octobre. Les termes du traité comprenaient : l’ouverture des détroits des Dardanelles et du Bosphore aux navires de guerre Alliés, l’occupation militaires des forts, la démobilisation de l’armée ottomane, la libération de tous les prisonniers de guerre et l’évacuation des troupes ottomanes des provinces arabes. Des représentants ottomans ont d’abord nié qu’il s’agissait d’une capitulation, mais il fut rapidement découvert que c’était bien le cas.

L’Armistice de Moudros a de fait entraîné la dissolution de l’Empire Ottoman en même que sa sortie de la guerre. Les vainqueurs de la Grande Guerre se sont partagé les restes de l’Empire Ottoman lors du processus de paix, modelant l’organisation géopolitique du Moyen-Orient moderne.

Suite à ce traité, les Allemands restent seuls à assumer l’effort de guerre ; l’armistice final sera signé le 11 novembre 1918. La guerre touche à sa fin.

Photo : domaine public Gallica, Bibliothèque Nationale de France