DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coup de froid entre Netanyahu et la Maison-Blanche

Coup de froid entre Netanyahu et la Maison-Blanche
Taille du texte Aa Aa

Benjamin Netanyahu se rendra mardi prochain à Washington, non pas pour rencontrer Barack Obama, mais pour s’exprimer devant le Congrès. Invité par les républicains, et non par la Maison-Blanche, le Premier ministre israélien compte profiter de cette tribune pour réaffirmer son opposition à un accord entre les grandes puissances et l’Iran sur le dossier du nucléaire.

Je respecte la Maison-Blanche et le président des Etats-Unis, mais sur un sujet aussi fatidique, qui peut décider de notre vie ou de notre mort, je dois tout faire pour éviter à mon pays un aussi grand danger.

“Je respecte la Maison-Blanche et le président des Etats-Unis, mais sur un sujet aussi fatidique, qui peut décider de notre vie ou de notre mort, je dois tout faire pour éviter à mon pays un aussi grand danger”, a-t-il déclaré mercredi lors d’un meeting électoral en Cisjordanie occupée.

Les républicains n’ont pas consulté la Maison-Blanche avant d’inviter le Premier ministre israélien, ignorant ainsi le protocole. La conseillère américaine à la sécurité nationale, Susan Rice, a jugé mercredi que ce discours avait déjà un effet destructeur sur les relations entre Israël et les Etats-Unis.

De son côté, John Kerry continue de défendre les négociations en cours. Pour le secrétaire d‘État américain, Benjamin Netanyahu a tort de s’opposer à un accord avec le régime de Téhéran. ‘‘Depuis que nous avons entamé des négociations et signé un accord préliminaire, Israël est bien plus en sécurité, a-t-il déclaré en substance devant des parlementaires.

Pour Benjamin Netanyahu, l’enjeu de ce discours devant le Congrès américain est d’autant plus important qu’il intervient à quelques jours des élections législatives en Israël.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.