PUBLICITÉ

8 infos à retenir sur les élections au Royaume-Uni

8 infos à retenir sur les élections au Royaume-Uni
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La soirée et la nuit ont été marquées par certains détails insolites et inattendus, en voici quelqu’uns : 1: la grande disparité entre le % de voix

PUBLICITÉ

La soirée et la nuit ont été marquées par certains détails insolites et inattendus, en voici quelqu’uns :

1: la grande disparité entre le % de voix et la représentation à la Chambre des Communes

Au Royaume-Uni, les 650 députés sont élus tous les 5 ans au suffrage universel direct. Le mode de scrutin est uninominal majoritaire à un tour. Le candidat du parti qui recueille le plus grand nombre de voix remporte le siège, les autres n’ont rien. Très puissant et très implanté en Ecosse, le SNP a raflé 56 des 59 sièges en jeu dans la région autonome même s’il ne pèse que 7% au niveau national. A l’inverse, les europhobes de l’Ukip n’ont obtenu qu’un seul élu avec 12% car il ne dispose pas de grands fiefs.

2: Les Lib-Dem s’attendaient à un scrutin terrible. Ce fut encore pire qu’annoncé

L’ancien leader du parti, Paddy Ashdown avait promis de manger son chapeau si les Lib-Dem obtenaient moins de dix députés. Au final, ils ne seront plus que 8 libéraux-démocrates a siégé aux Communes contre plus d’une cinquantaine lors de la législature qui vient de s’achever. Si Nick Clegg a réussi à sauver son siège, d’autres leaders du parti ont mordu la poussière comme Vince Cable, Simon Hughes, Danny Alexander et Charles Kennedy.

3: le plus grand vainqueur du scrutin n‘était même pas candidat

Nicola Sturgeon, la leader du SNP et Première ministre de l’Ecosse ne participait pas à l‘élection pour décrocher un siège à Westminster mais les photos ont montré qu’elle était pourtant bien la plus heureuse hier soir.

![](https://static.euronews.com/articles/305628/600x402_election (1).jpg)### 4: Les petits partis restent des petits partis

Voilà une chose que les sondages avaient prévu et qui s’est bien réalisé. Le parti Class War a gagné 500 votes à travers le pays, le Monster Raving Looney parti a lui obtenu 3500 voix et le Yorkshire First Party a lui décroché près de 13.000 sujets.

5: la plus jeune députée élue depuis 1667

A 20 ans, Mhairi Black symbolise le triomphe du SNP en Ecosse. Etudiante en Sciences politiques à l’Université de Glasgow, elle a balayé l’un des plus hauts cadres du Labour et député sortant, l’ancien ministre Douglas Alexander dans la circonscription de Paisley et Renfrewshire South.
Voici l’une de ses vidéos de campagne :

6: David Cameron moqué sur Twitter pour son tweet de victoire très ressemblant à celui d’Obama lors de sa réélection

Le tweet victorieux du Premier ministre britannique…

Here's to a brighter future for everyone. pic.twitter.com/EeN0YFAvBm

— David Cameron (@David_Cameron) May 8, 2015

… ressemble beaucoup à celui du président américain réélu en 2012…

Four more years. pic.twitter.com/bAJE6Vom

— Barack Obama (@BarackObama) November 7, 2012

…excepté peut être le baiser de la victoire lors duquel David Cameron semble mettre son nez dans l’oeil de son épouse

samuelmarchant</a> there&#39;s nothing I crave more than David Cameron&#39;s nose in my eye</p>&mdash; Danny Morris (DannyMMorris) May 8, 2015

7 : plus de 100 personnes ont voté pour un candidat décédé

Ils sont 113 exactement à avoir soutenu Ronnie Carroll, décédé le 13 avril dernier à l‘âge de 80 ans, alors que les bulletins de vote dans la circonscription londonienne de Hampstead et Kilburn avaient déjà été imprimés, avec son nom. Si le candidat posthume avait gagné, les électeurs auraient dû retourner aux urnes.

8 : Maggie Simpson avait prédit le résultat

That predicted UK map post-election. Or #thesimpsons? #GE2015pic.twitter.com/gVldpWmY7j

— Alex McLaughlan (@alexmclaughlan) Mayo 7, 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Revivez la soirée électorale britannique

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Un mort et quatre blessés après une attaque à l'épée à Londres