PUBLICITÉ

Alexis Tsipras annonce un référendum sur le plan d'aide à la Grèce

Alexis Tsipras annonce un référendum sur le plan d'aide à la Grèce
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP, REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Grecs décideront le 5 juillet par référendum s’ils acceptent ou non le plan d’aide proposé par les créanciers internationaux. L’annonce a été

PUBLICITÉ

Les Grecs décideront le 5 juillet par référendum s’ils acceptent ou non le plan d’aide proposé par les créanciers internationaux. L’annonce a été faite vendredi soir à l’issue d’un Conseil des ministres extraordinaire. Le chef du gouvernement Alexis Tsipras souhaite que le peuple grec puisse décider en dehors de toute pression.

‘‘Je vais demander aux dirigeants européens une prolongation de quelques jours de l’actuel plan de sauvetage, a-t-il déclaré lors d’une allocution télévisée. Les électeurs grecs doivent décider hors de tout chantage, comme la Constitution grecque l’impose et comme les valeurs de l’Union européenne l’imposent.’‘

Athènes a rejeté les dernières propositions des institutions : UE, BCE, FMI. ‘‘Ce qui est demandé au gouvernement grec est un fardeau insupportable’‘, a estimé Alexis Tsipras, alors que les ministres des Finances de la zone euro se réunissent à nouveau ce samedi à Bruxelles. Une réunion de la dernière chance pour finaliser un accord et éviter à la Grèce le défaut de paiement.

En sortant l’arme du référendum, Alexis Tsipras envoie un signal fort à tous ceux en Grèce qui l’accusaient de céder aux pressions des créanciers. S’il a fait des concessions, le Premier ministre grec maintient son cap anti-austérité

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grèce : ''ces mesures ne nous conduisent nulle part, sauf vers la catastrophe''

A qui la Grèce doit-elle de l'argent ?

Après l'austérité, la Grèce renoue avec un croissance soutenue, favorisée notamment par le tourisme