DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Attaque de Benghazi : "J'assume ma part de responsabilité" (Hillary Clinton)

Attaque de Benghazi : "J'assume ma part de responsabilité" (Hillary Clinton)
Taille du texte Aa Aa

Quelle a été la responsabilité d’Hillary Clinton dans l’attaque perpétrée en 2012 contre la mission diplomatique américaine à Benghazi en Libye?
Pour y répondre, une commission parlementaire a été spécialement mise en place à Washington par la majorité républicaine de la Chambre des représentants.
Et cette commission a entendu ce jeudi celle qui est aujourd’hui candidate démocrate pour la présidentielle, et qui, à l‘époque dirigeait la diplomatie américaine.

Hillary Clinton s’est justifiée, indiquant que le risque zéro n’existait pas. “J’assume ma part de responsabilité“, a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : “Avant que je ne quitte mon poste, j’ai lancé des réformes visant à mieux protéger notre personnel sur le terrain et faire en sorte de réduire le risque qu’une telle tragédie se reproduise à l’avenir“.

Rappel des faits

La nuit du 11 septembre 2012, la mission diplomatique américaine à Benghazi dans l’est de la Libye avait été la cible d’assaillants lourdement armés. Ils avaient mis le feu à la résidence. Quatre Américains avait été tués dont l’ambassadeur en Libye, Chris Stevens (voir ici)

Ce drame avait suscité une vive indignation.
Chris Stevens est le 1er ambassadeur américain à mourir en mission, depuis 1988.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.