EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'Agence mondiale anti-dopage réclame la suspension de la Russie de toutes les compétitions

L'Agence mondiale anti-dopage réclame la suspension de la Russie de toutes les compétitions
Tous droits réservés 
Par Christelle Petrongari avec Reuters, WADA
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Coup de tonnerre dans l’athlétisme mondial. La commission mandatée par l’Agence mondiale antidopage (AMA)pour enquêter sur les nombreux scandales de

PUBLICITÉ

Coup de tonnerre dans l’athlétisme mondial. La commission mandatée par l’Agence mondiale antidopage (AMA)pour enquêter sur les nombreux scandales de dopage tape fort. Dans son rapport rendu public lundi à Genève, elle réclame tout simplement la suspension de la Russie de toutes les compétitions officielles, en raison de soupçons de corruption qui pèse sur la Fédération Internationale d’Athlétisme.

“Nous recommandons que la fédération d’athlétisme de Russie soit suspendue pour 2016 indique Richard Pound, qui dirige la commission d’enquête de l’AMA. Nous espérons en fait qu’elle se retire elle-même des compétitions pour pouvoir entreprendre les mesures nécessaires pour que ces athlètes puissent concourrir dans un nouveau cadre. Si la Russie ne le fait, alors il se peut qu’il n’y ait pas d’athlétes russes à Rio. J’espère qu’elle va reconnaître qu’il est temps de changer et faire ces changements.”

Des responsables de la fédération internationale d’athlétisme, et non des moindres, en particulier son ancien président, le Sénégalais Lamine Diack, sont soupçonnés d’avoir reçu des sommes d’argent en contrepartie de la couverture de pratiques dopantes, principalement en Russie. Des pratiques qui n’auraient “pas pu exister” sans l’assentiment du gouvernement affirme l’AMA.

La commission demande également la suspension à vie de cinq entraîneurs et cinq athlètes russes, dont la championne olympique en titre du 800m, Mariya Savinova, ainsi que le retrait de l’accréditation du laboratoire antidopage de Moscou.

Enfin, le rapport termine en laissant entendre que le cas de la Russie n’est pas un cas isolé et que cela concernerait également d’autres pays et d’autres sports.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le vice-président du Malawi inhumé dans son village natal

Le marathonien kényan Kelvin Kiptum est mort dans un accident de voiture

Espagne : une collision ferroviaire fait 13 blessés