EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le ministre des Finances allemand compare le flux des migrants à une avalanche

Le ministre des Finances allemand compare le flux des migrants à une avalanche
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La crise migratoire perturbe toujours la politique allemande, et les ministres du gouvernement qui multiplient les annonces contradictoires . Alors

PUBLICITÉ

La crise migratoire perturbe toujours la politique allemande, et les ministres du gouvernement qui multiplient les annonces contradictoires . Alors que l’Allemagne pourrait dépenser jusqu‘à 14,3 milliards d’euros d’argent public l’an prochain pour l’accueil et l’intégration des réfugiés, le tweet du ministre des Finances fait l’effet d’une bombe :

“Vous pouvez déclencher des avalanches quand un skieur plutôt insouciant va sur la piste, écrit Wolfgang Schäuble… et déplace un peu de neige”.

“So falsch wie fatal” – Kritik am #Lawinen-Vergleich von #Schäuble (nd) https://t.co/Nwqn8E6jlQ

— ZEIT ONLINE Politik (@zeitonline_pol) 12. November 2015

“Des hommes dans le besoin ne sont pas une catastrophe naturelle, s’insurge le ministre de la Justice Heiko Maas. On devrait débattre sans jeter de l’huile sur le feu”.

Menschen in Not sind keine Naturkatastrophe. Wir sollten #Flüchtlingsdebatte besonnen führen u nicht mit Worten Öl ins Feuer gießen. #Lawine

— Heiko Maas (@HeikoMaas) 12. November 2015

“Pas une avalanche, renchérit Bernd Riexinger de l’extrême gauche DIE LINKE, mais un boomerang et un rendez-vous avec votre politique impitoyable de m…”

Keine #Lawine sondern ein Bumerang und ein Rendezvous mit Ihrer rücksichtslosen Sch***Politik, Herr #Schaeuble. https://t.co/SemY81bels

— Bernd Riexinger (@b_riexinger) 12. November 2015

“Le droit à l’asile est un droit fondamental européen”

Le ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, a regretté que l’Allemagne, principal pays d’accueil des demandeurs d’asile, soit bien seule dans cette affaire : Berlin réclame plus de solidarité européenne. “Le droit à l’asile n’est pas seulement un droit fondamental allemand mais si je me souviens bien un droit fondamental européen”, ironise Steinmeier. D’autres pays, en Europe de l’Est ou encore la Grande-Bretagne, traînent des pieds pour ouvrir leurs portes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot

Football : la France éliminée de l'Euro par l'Espagne en demi-finales

Quel impact aura l'Euro 2024 sur l'économie allemande ?