PUBLICITÉ

Nice, ville traumatisée

Nice, ville traumatisée
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La baie des anges a vécu l’enfer quand la fête a viré au cauchemar.

PUBLICITÉ

La baie des anges a vécu l’enfer quand la fête a viré au cauchemar. La Promenade des Anglais était noire de monde quand le camion a déboulé. Des centaines de personnes, paniquées, ont trouvé refuge un peu partout, sur la plage, dans des bars ou des restaurants comme celui de Thomas Russo, dans une rue perpendiculaire.

“Il était à peu près 22h30 quand une centaine de personnes sont rentrées de force dans le restaurant. On est un petit restaurant et les gens sont rentrés de force jusqu‘à la cuisine. Et ils cherchaient de s’abriter. C‘était vraiment une situation de terreur, une situation difficile.Voir les enfants qui pleuraient, les femmes qui criaient. C‘était le chaos,il y avait du sang, du sang par terre encore aujoud’hui. C‘était vraiment difficile.”

La une de Nice-Matin du samedi 16 juillet 2016
Douleur infinie pic.twitter.com/FleE2qnGPm

— Nice-Matin (@Nice_Matin) 15 juillet 2016

EN IMAGES – La promenade des Anglais au lendemain du chaos — via lemonde_photo</a> <a href="https://t.co/49byv1XGeX">https://t.co/49byv1XGeX</a></p>&mdash; Le Monde (lemondefr) 15 juillet 2016

[VIDEO] #NiceAttentat « Les Niçois ont eu beaucoup de mal à réaliser ce qu’il s’est passé » https://t.co/G5unvd7q1J

— Le Monde (@lemondefr) 15 juillet 2016

Haut lieu touristique, la promenade des Anglais, théâtre du massacre, ne rouvrira au public qu‘à midi ce samedi.

#nice06#attentat Promenade des Anglais: drapeaux en berne sur la plage Beau Rivage désertée #AFPpic.twitter.com/2UvANaBNWs

— Céline Agniel (@celineagniel) 15 juillet 2016

“Nous avons de la chance d’avoir survécu à tout cela.”

“Ce qui est arrivé hier soir est terrible, mais cela ne doit pas affecter votre vie sinon ils auront gagné.”

Malgre les scènes de détresse vécues ici, la vie et notament la vie touristique a repris ses droits explique Audrey Tilve notre envoyée spéciale à Nice. Les rues sont pleines de promeneurs, mais les vacanciers a qui nous avons parlés nous ont dit qu’ils resteraient habités par ce drame et une peur latente jusqu’a la fin de leur séjour.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements