Joe Biden rassure ses alliés baltes: il ne faut pas prendre Trump au sérieux

Joe Biden rassure ses alliés baltes: il ne faut pas prendre Trump au sérieux
Tous droits réservés 
Par Claire Sergent avec REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Joe Biden veut rassurer ses alliés baltes.

PUBLICITÉ

Joe Biden veut rassurer ses alliés baltes.
En visite à Latvia, en Estonie, le vice président des Etats-Unis, a réagi aux récentes attaques de Donald Trump contre l’OTAN. Il a affirmé que le candidat républicain, qui n’avait jamais été en fonction, n’avait aucune idée de ce que signifiait l’engagement de défense mutuelle des pays membres de l’alliance, (l’article 5 du traîté de l’OTAN )

“L’idée que les Etats-Unis puissent se désengager ou simplement se retirer est complètement fausse, a déclaré Joe Biden. “En fait, notre présence va être renforcée et il y aura d’avantage d’alliés de l’OTAN à la frontière russe.” Il a ajouté: “ce que vous pouvez entendre d’un candidat d’un autre parti, n’est pas quelque chose à prendre au sérieux, parce que je pense qu’il ne comprend même pas ce qu’est l’article 5.”

Principes de base de la “Doctrine Biden” sur la scène internationale cc JeromePio</a> <a href="https://t.co/rUz6d2zSmM">https://t.co/rUz6d2zSmM</a> <a href="https://t.co/XeWLKTvsDc">pic.twitter.com/XeWLKTvsDc</a></p>&mdash; Andy David (Andy_d_David) 23 août 2016

Le principe de la défense collective, stipulé dans l’article 5, est au cœur du traité fondateur de l’OTAN. Il unit les membres de l’Alliance, qui s’engageant à se protéger mutuellement.
L’OTAN a pour la première fois de son histoire invoqué l’article 5, suite aux attentats du 11 septembre 2001.

L’OTAN a décidé le mois dernier de déployer des forces armées à la frontière russe entre les pays balte et la Pologne. Une décision prise suite à l’annexion de la Crimée et au conflit dans l’Est de l’Ukraine, pour rassurer ces anciens pays du bloc de l’URSS, qui s’estiment menacés par la Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des civils estoniens s'entraînent à la guerre de tranchées avec des soldats français de l'OTAN

Estonie : plus de permis de séjour pour le chef de l'Église pro-russe

Zelensky exclut toute "pause" dans la guerre