Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Syrie : un plan pour l'après-guerre, mais sans Assad

Syrie : un plan pour l'après-guerre, mais sans Assad
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Comment en finir avec la guerre en Syrie? La solution est politique, et l’opposition syrienne est venue présenter à Londres son projet, devant les Amis de la Syrie, un groupe d’une soixantaine de pays.

Ce n'est pas possible d'accepter Bashar al-Assad -pas pour six mois, un jour ou une minute- dans cette période de transition."

Un plan en trois points :
le premier, des négociations pendant six mois, avec arrêt des combats.
Le deuxième, une période de transition d’un an et demi, avec le départ de Bachar-al- Assad. Le troisième, l’organisation d‘élections sou l‘égide de l’ONU.

“Si les Russes et les Américains se mettent d’accord sur quelque chose de très différent de ce que les Syriens désirent, alors nous ne l’accepterons pas, a expliqué Riad Hijab
coordinateur en chef du Haut comité de négociations pour l’opposition syrienne. Ce n’est pas possible d’accepter Bashar al-Assad pas pour six mois, un jour ou une minute dans cette période de transition.”

La présentation de ce plan, lors d’une journée internationale à Londres consacrée au conflit, intervient alors que l’opposition perd du terrain sur de multiples fronts en Syrie. Le conflit a fait plus de 290.000 morts depuis 2011.