PUBLICITÉ

La France a livré le second navire Mistral à L'Egypte

La France a livré le second navire Mistral à L'Egypte
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy avec AGENCES
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’Egypte a officiellement pris possession du deuxième navire de guerre Mistral qu’elle a acheté à la France.

PUBLICITÉ

L’Egypte a officiellement pris possession du deuxième navire de guerre Mistral qu’elle a acheté à la France.

Le premier lui avait été livré en juin en toute discrétion.
Cette fois, c’est avec un certain faste que le pavillon égyptien a été hissé ce vendredi sur le pont du navire lors d’une cérémonie à Saint-Nazaire.

H. Guillou #DCNS grande fierté de voir passer sous pavillon égyptien un navire fruit excellence industrie française pic.twitter.com/d7WUfaJRKg

— DCNSgroup (@dcnsgroup) 16 septembre 2016

Le pavillon égyptien flotte sur le #BPCSadat depuis ce matin #dcns#STX#SaintNazaire#egypte#navale#marinepic.twitter.com/KG5GGGO1pd

— RomainBOULANGER (@RomainB88) 16 septembre 2016

Ce porte-hélicoptère mesure près de 200 mètres de long.
Il devrait prendre la mer dans les prochains jours pour rejoindre son port d’attache, Alexandrie.

Résilitation du contrat avec Moscou

Ce n‘était pourtant pas la destination initialement prévue pour ce bâtiment de guerre.
En effet, c’est la Russie qui, en 2011, avait commandé et acheté les 2 navires Mistral.
Mais voilà, avec la guerre en Ukraine, et l’implication de la Russie, la France a changé son fusil d‘épaule et rompu le contrat avec Moscou, avant de conclure un marché avec l’Egypte.

De “Vladivostok” à “Sadate”

Entre-temps, le gouvernement français a dû rembourser les autorités russes. Et au chantier naval de Saint-Nazaire, il a fallu enlever les inscriptions en langue russe et débaptiser le navire. Il devait s’appeler le Vladivostok.
Il porte désormais le nom d’un ancien président égyptien, également prix Nobel de la paix, Anwar el-Sadate.

Pour aller plus loin

>> Le point de vue russe : “La France livre à l‘Égypte le second Mistral”, article paru sur le site Sputnik, à lire ici

>> Le point de vue russe (suite) : “Les contrats de ventes d’armes les plus juteux signés par la France”, article paru sur le site Russia Today, à lire ici

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements

No Comment : 79e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe