EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Assasinat de Kim Jong-Nam : crise diplomatique entre la Corée du Nord et la Malaisie

Assasinat de Kim Jong-Nam : crise diplomatique entre la  Corée du Nord et la Malaisie
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En toile de fond : l'enquête sur la mort mystérieuse du demi-frère du dictateur nord-coréen assassiné la semaine dernière.

PUBLICITÉ

Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen., aurait été empoisonné à l’aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie.

Un assassinat dans des circonstances troubles

Les images de surveillance montrent deux femmes s’approchant de lui.
L’une d’elle, vêtue d’un tee-shirt blanc, semble l’attaquer par derrière et l’asperger au visage d’un produit supposé toxique.
Plus tard, on peut voir Kim Jong-nam trébucher en s’essuyant le visage avant d‘être escortés dans une clinique où il décédera peu de temps après.

Cette mort dans des circonstances troublantes provoque une crise diplomatique entre la Corée du Nord et la Malaisie.

Gras et demi-gras.
Source : https://t.co/LCs7zt9H6K#KimJongNam#KimJong#CoreeDuNord#dessindepresse#assassinapic.twitter.com/DQt16X8lDb

— Lionel Albertino (@LionelAlbertino) 15 février 2017

Une enquête sur fond de crise diplomatique

Cinq ressortissants nord-coréens sont soupçonnés d‘être impliqués dans cet assassinat. De son côté Pyongyang accuse la Malaisie de vouloir faire du tort à sa réputation et réfute les investigations de la police malaisienne.

L’ambassadeur nord-coréen, Kang Chol a déclaré, lors d’une conférence de presse à Kuala Lumpur, qu’il n’existait pas de preuve claire concernant la cause de la mort, ajoutant ne “pas pouvoir avoir confiance en l’enquête menée par la police malaisienne_. Il a conclu, en affirmant que même si elle aboutissait, cela ne ferait qu’accroître les soupçons sur l’existence de quelqu’un d’autre derrière cette enquête.

Le ministre malaisien des Affaires étrangères a rétorqué, qualifiant les accusations de la Corée du Nord de fantasmes, et de mensonges. Il a jugé profondément insultant pour la Malaisie que l’on puisse suggérer que l’enquête ait des motivations politiques.

Avec agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le vice-président du Malawi inhumé dans son village natal

Trois touristes disparus sont retrouvés morts en une semaine sur des îles grecques

Autriche : trois touristes sont morts dans une avalanche