PUBLICITÉ

Catalogne : l'attente de l'annonce

Catalogne : l'attente de l'annonce
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président de la Catalogne doit s'adresser au parlement régional à 18 heures

PUBLICITÉ

L’heure est grave mais les visages impassibles… A leur arrivée au Parlement catalan, le président de la région Carles Puigdemont, son vice-président et le porte-parole du gouvernement autonome se sont gardés de tout commentaire. Officiellement, la séance a été convoquée pour évoquer “la situation politique” neuf jours après le référendum d’autodétermination illégal qui a vu le oui l’emporter. Mais ce que Madrid et l’Europe toute entière redoutent, c’est un vote des parlementaires catalans déclarant unilatéralement l’indépendance.

Carles Puigdemont doit prononcer son discours à 18 heures dans un Parlement sous haute surveillance policière. Face aux menaces de suspension de l’autonomie par le pouvoir central, certains parlent d’un plan B, comme une déclaration d’indépendance en différé ou une proclamation symbolique, mais Barcelone n’a rien laissé filtrer.

#presidentKRLS</a>, <a href="https://twitter.com/hashtag/vicepresident?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw">#vicepresident</a> <a href="https://twitter.com/junqueras?ref_src=twsrc%5Etfw">junqueras i #consellerjorditurull</a> es dirigeixen a reunió d <a href="https://twitter.com/hashtag/Govern?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw">#Govern</a>. La roda de premsa s'avança a les 13h <a href="https://t.co/icIfzHYn2Y">pic.twitter.com/icIfzHYn2Y</a></p>— Govern. Generalitat (govern) 10 octobre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : saisie record d'une drogue de synthèse appartenant à un cartel mexicain

Le Parti socialiste célèbre sa victoire aux élections catalanes

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers