Ex-espion russe empoisonné : la police britannique fait appel à l'armée

Ex-espion russe empoisonné : la police britannique fait appel à l'armée
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La pression se renforce sur les autorités britanniques pour déterminer qui a empoisonné Sergueï Skripal dimanche dernier.

PUBLICITÉ

La police britannique veut déterminer coûte que coûte qui a tenté d’éliminer Sergueï Skripal.

Désormais, c’est l’armée qui a été appelée en renfort à Salisbury, dans le sud de l’Angleterre, là où l’ex-espion russe et sa fille ont été retrouvés inconscients il y a une près d’une semaine.

Des cordons policiers ont été étendus autour de sa maison, ainsi qu’au cimetière de la commune, là où est enterrée son épouse.

Rapidement pointée du doigt dès le début de l’enquête, la Russie a nié toute implication, invoquant une « pure propagande » de la part des autorités britanniques.

Sergueï Skripal, 66 ans, ancien espion russe recruté par les services secrets britanniques, vit au Royaume-Uni depuis 2010. Sa fille et lui sont aujourd’hui toujours hospitalisés et se trouvent dans un état grave, selon le ministère de l’Intérieur.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La fausse annonce de la mort de Charles III

Le chef de l'armée britannique invite les citoyens à se préparer à une guerre massive avec la Russie

Boris Johnson présente ses excuses aux familles des victimes du Covid-19