DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Station spatiale chinoise : crash imminent

Vous lisez:

Station spatiale chinoise : crash imminent

Station spatiale chinoise : crash imminent
Taille du texte Aa Aa

Ce n'est pas une (mauvaise) blague. Des débris de la station spatiale chinoise Tiangong-1 devraient retomber sur terre ce dimanche 1er avril, selon les dernières prévisions de l’Agence spatiale européenne (ESA), qui souligne toutefois que les risques humains demeurent infimes.

De la taille d'un bus scolaire, la station spatiale chinoise, hors de contrôle depuis 2016 selon les experts, ne devrait pas s'écraser sur la Terre en un seul morceau. Mais les avis divergent sur la question.

La plus grande incertitude concerne le lieu définitif de l'impact. Le calcul exact ne sera connu que quelques heures avant.

La bande verte indique la zone probable de l'impact.

Un "Palais céleste" hors de contrôle

Tiangong-1, qui se traduit par "Palais céleste" a été lancé en 2011 par la Chine en tant que station spatiale prototype. Deux équipages chinois se sont rendus à son bord, la dernière mission remontant à 2013. Ce n'est pourtant qu'en 2017 que Pékin a reconnu aux Nations Unies que la station avait "cessé de fonctionner", sous entendu qu'elle en avait perdu le contrôle.

Pourquoi est-il si difficile de prédire quand la station retombera ?

L'orbite de Tinagong-1 se dégrade depuis longtemps - ce qui signifie que la gravité de la Terre l'attire un peu plus près à chaque orbite qu'elle fait autour de notre planète. Au fur et à mesure que la station se rapproche, elle se heurte à de plus en plus à l'air terrestre qui la ralentit. Cette force dépend en partie de la position de Tiangong-1 et du fait que la station est en train de basculer ce qui complique les calcul de son approche.

Où la station spatiale pourrait-elle s'écraser ?

En se basant sur l'orbite de Tiangong-1, les chercheurs affirment que la station spatiale retournera dans l'atmosphère entre le 43e degré de latitude nord et le 43e degré de latitude sud. Autant dire que le spectre est très large : la plus grande partie des Terriens vivant dans cette large bande. Tout le sud de l’Europe en fait partie. Pour la France, seule la région de Perpignan et de la Corse sont potentiellement concernées.

Est-ce dangereux ?

Selon les experts, le risque pour les particulier demeure très mince."La probabilité qu'une personne en particulier soit frappée par des débris de Tiangong-1 est environ de un million de fois plus faible que les chances de gagner au loto. A ce jour, une seule personne, Lottie Williams originaire de Tulsa en Oklahoma (Etats-Unis) est connue pour avoir été frappée par des débris spatiaux retombant sur Terre. Lottie Williams a été frappée à l'épaule par un petit morceau de réservoir de carburant d'une fusée en 1997 alors qu'elle se promenait mais par chance, elle n'a pas été blessée.

La chute de la station sera-t-elle visible à l'oeil nu ?

Il pourrait être possible de voir des traînées dans le ciel - semblable à une pluie de météores - au moment de la rentrée dans l'atmosphère de l'engin. Mais cela dépendra, bien sûr, de la proximité des débris qui tombent, ainsi que de l'heure et de la météo.

Est-il ce une première ?

Il n'est pas rare que des pièces de fusée, de vieux satellites et d'autres débris spatiaux tombent sur la Terre. La plus grande structure à plonger dans l'atmosphère a été la station spatiale russe Mir qui a effectué une descente contrôlée et qui s'est écrasée dans l'océan Pacifique en mars 2001.

Avec Agences • NBC News Tech et Science News