PUBLICITÉ

Bataclan : Trump s'attire les foudres de Paris

Bataclan : Trump s'attire les foudres de Paris
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président américain, devant les militants de la NRA, le puissant lobby pro-armes américain, a estimé que le bilan des attentats du 13 novembre 2015 à Paris aurait été moins lourd si les victimes avaient été armées. La France s'indigne.

PUBLICITÉ

Donald Trump a de nouveau estimé que le bilan des attentats du 13 novembre 2015 à Paris aurait été moins lourd si les victimes avaient été armées. Une réécriture de l'histoire condamnée par le ministère français des affaires étrangères qui appelle au "respect de la mémoire des victimes".

Beaucoup de Parisiens, ce samedi, désapprouvaient les propos du président américain."Si quelqu'un avait été armé, ça n'aurait peut-être pas arrêté forcément le massacre. Ca créerait de la tension. La personne ne pourrait pas résoudre comme ça un problème à lui tout seul" estime Maxime. "Ca peut être un peu offensant de refaire le film à l'envers et de se dire : si les gens avaient été armés, on aurait pu éviter ça. C'est absurde de dire ça."

Le 13 novembre 2015 à Paris, 130 personnes ont été tuées et plusieurs centaines d'autres blessées dans une série d'attentats revendiqués par le groupe Etat islamique. Dans la salle de concert du Bataclan, un des commandos a tué 90 personnes. L'ex-président François Hollande a dénoncé de son côté les propos "honteux" du président américain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La France a "donné son accord" pour la livraison de matériel militaire à l'Arménie

Coup de feu dans un TGV entre Annecy et Paris : un forcené interpellé

Benjamin Netanyahu réagit à la menace américaine de suspendre des livraisons d’armes