Yanny ou Laurel ? L'illusion auditive qui partage les réseaux sociaux

Yanny ou Laurel ? L'illusion auditive qui partage les réseaux sociaux
Par Marie Jamet
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Vous connaissiez les illusions d'optique mais saviez-vous que les sons aussi peuvent tromper votre cerveau : un enregistrement divise internet et questionne les internautes.

PUBLICITÉ

C'est la nouvelle bataille sur les réseaux sociaux, divisant internet entre le camp des "Yanny" et le camp des "Laurel".

Si en 2015 c'était une illusion d'optique – celle d'une robe bleue et noire ou blanche et dorée – qui avait déchiré les réseaux sociaux, c'est désormais une illusion auditive qui attise la curiosité des internautes.

Tout est parti d'un utilisateur sur Reddit qui y explique comment il s'est rendu compte de l'illusion. Il rapporte avoir écouté le rendu sonore de Laurel sur un dictionnaire en ligne ; sa soeur lui aurait alors dit "Mais pourquoi tu n'arrêtes pas d'écouter ce mot 'Yanny' ?" révélant ainsi l'ambigüité de ce son. La bataille a alors été relayée sur Twitter par Cloe Feldman. A l'heure où nous écrivons, son message a été retwitté 26 000 fois, aimé 57 000 fois et a généré 13 000 réponses.

Les internautes, puis à leur suite les médias, cherchent à comprendre cette illusion auditive. L'explication la plus récurrente est que les fréquences ne sont pas interprétées de la même manière par le cerveau de chacun. La preuve est apportée par un ingénieur qui a accéléré et ralenti les fréquences. Pour la plupart d'entre nous, notre cerveau n'entend alors plus la même chose :

Pour le professeur David Alais de l'Université de psychologie de Sydney cité par nos confrères du Guardian, cette illusion "met en lumière combien le cerveau est un interprète actif des stimuli sensoriels qu'il reçoit et montrant donc que le monde est moins objectif que ce que nous voulons bien croire."

Et vous qu'entendez-vous ?

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une histoire de robe et de deux lamas

Les chiens comprennent quand on leur parle, selon une étude

En Grèce, le harcèlement scolaire est en hausse