DERNIERE MINUTE

Accueil des réfugiés : opération communication pour Matteo Salvini

Accueil des réfugiés : opération communication pour Matteo Salvini
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le ministre italien de l'Intérieur a accueilli tout sourire mercredi des familles de migrants africains évacués de Libye via le Niger, en assurant que sa politique de fermeté n'empêchait pas l'Italie de rester généreuse.

"C'est la démonstration que l'Italie est un pays d'accueil, généreux, solidaire où l'on m'a confié le devoir de ramener un peu de règles et d'ordre et de tranquillité dans un phénomène qui, ces dernières années, nous avait échappé", a déclaré Matteo Salvini, arrivé au pouvoir avec la promesse de stopper les arrivées de migrants.

"La seule façon d'arriver pour des femmes et des enfants en difficulté, c'est l'avion, pas les canots pneumatiques parce que les canots sont gérés par des criminels qui en échange du trafic d'êtres humains achètent des armes", a-t-il affirmé.

M. Salvini était venu accueillir un groupe de 51 réfugiés et demandeurs d'asile, essentiellement des familles ou des femmes seules avec enfants originaires de la Corne de l'Afrique, sur le tarmac de l'aéroport militaire de Pratica di Mare, près de Rome. Ils seront placés dans de familles d'accueil en Italie par l'association catholique Giovanni XXIII, qui a prévu pour eux un parcours d'intégration.

Tous faisaient partie des plus de 2300 migrants vulnérables évacués depuis décembre par le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) de la Libye vers le Niger.

"C'est le premier d'une série d'avions, j'en prends l'engagement. Ce n'est pas parce Noël approche qu'il y a un geste de générosité devant les caméras", a assuré M. Salvini, en précisant que les prochaines arrivées se feraient probablement hors caméras.

Les images de M. Salvini souriant au milieu des migrants sur le tarmac de l'aéroport tranchent avec la fermeté qu'affiche ce responsable politique arrivé au pouvoir avec le slogan "Les Italiens d'abord". "Accueillir les enfants qui fuient vraiment la guerre est pour moi un plaisir. Expulser les trop nombreux clandestins qui apportent la guerre en Italie est pour moi un devoir", a-t-il expliqué.

Entre décembre et février derniers, l'Italie avait accueilli 312 migrants évacués directement de Libye par le HCR. Suspendu après les élections législatives de mars, ce canal a été rouvert la semaine dernière, avec le transfert de 44 personnes, là encore essentiellement des familles.

Selon le HCR, 55 000 migrants sont enregistrés comme réfugiés ou demandeurs d'asile en Libye. Leur situation est souvent très précaire et beaucoup sont retenus dans des centres de détentions. Ils y manquent de tout et subissent violences, abus et extorsions.

La situation dans ces centres "continue de se détériorer", a prévenu mercredi dans un communiqué Vincent Cochetel, envoyé spécial du HCR pour la Méditerranée centrale, évoquant un accès difficile à la nourriture et une épidémie de tuberculose.

Avec agence

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.