Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'affaire Benalla empoisonne à nouveau l'Elysée

L'affaire Benalla empoisonne à nouveau l'Elysée
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En France, l'affaire Benalla continue d'empoisonner l'Elysée. L'ancien conseiller de l'exécutif se serait reconverti dans les affaires avec le continent africain, muni de passeports diplomatiques, selon le journal Le Monde.

Alexandre Benalla aurait conservé les précieux sésames après sa mise à pied liée aux violences en marge des manifestations du 1er mai.

L'homme se serait rendu au Tchad, début décembre, trois semaines avant le président français Emmanuel Macron. Mais il en aurait fait usage dans plusieurs pays d'Afrique ainsi qu'en Israël, selon Mediapart, qui cite "des sources sécuritaires".

L'intéressé dénonce des "propos diffamatoires". Ce vendredi, le chef de la diplomatie française Jean-Yves le Drian a annoncé son intention de saisir le procureur de la République.

La veille, le quai d'Orsay disait avoir réclamé en juillet la restitution des pièces d'identité, émises le 24 mai dernier.

L'Elysée soutient avoir ordonné cette démarche dès le licenciement d'Alexandre Benalla et dit n'avoir reçu aucune information sur l'utilisation de ces documents.

Une situation qui sème le trouble jusque dans les rangs de la majorité. La députée LREM Cendra Motin a pointé "une faute" des services de l'Elysée.

L'opposition, elle, demande des comptes : du côté des Républicains, certains élus appellent Emmanuel Macron à s'exprimer sur la question.

Au Sénat, la commission d'enquête, qui avait entendu Alexandre Benalla à la suite de ses agissements du mois de mai, soutient qu'elle confrontera les nouveaux éléments de ces derniers jours aux déclarations réalisées pendant ces auditions.