Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

"El Valle de los Caidos" déchire l'Espagne

"El Valle de los Caidos" déchire l'Espagne
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

El Valle de los Caidos, un cimetière symbole de la guerre civile qui continue de déchirer l'Espagne.

Les restes du dictateur Franco, el Caudillo, reposent ici, comme ceux de près 34 000 combattants. Parmi eux, le père de Fausto Canales, républicain fusillé en 1936. Sa famille est resté sans aucune nouvelle de la dépouille pendant 20 ans. "J'ai appris que les corps ont été amenés ici, au Valle de los Caidos, en 1959, explique t-il. J'étais en train de finir mes études à Madrid quand mon frère a su par une amie proche qu'ils avaient emporté les restes."

Des dépouilles déplacées sans l'autorisation des familles

Des milliers de dépouilles ont été emmenées et enterrées ici, sans la permission des proches, peu importe que les soldats soient républicains ou nationalistes. Une situation qui désespère beaucoup de familles. Par exemple, Rosa Gil a lancé une procédure judiciaire pour déterrer les restes son grand-père, ancien combattant nationaliste. Elle veut pouvoir l'enterrer dignement.

"En tant que citoyenne, j'aurais simplement aimé remplir un papier dans une administration pour demander l'exhumation du corps mon grand-père, justifie cette petite-fille de soldat. Mais ça ne s'est pas passé comme ça. Il a fallu passer par les tribunaux."

Ce processus d'exhumation a été entamé en 2000 dans tout le pays. Plus de 8500 dépouilles ont été sorties de terre. Les procédures judiciaires sont en cours pour les Espagnols enterrés dans ce cimetière.

Un lourd travail de mémoire

Ici, le travail de mémoire reste à faire. Pour cet anthropologue, il faut utiliser ce mausolée pour mieux expliquer la guerre civile : "Je crois que nous devons expliquer El Valle de los Caidos, estime Francisco Ferrándiz. Nous devons utiliser les nouvelles technologies pour que les visiteurs puissent faire des visites virtuelles du monument, comprendre comment il a été construit. D'une certaine manière, ainsi, la mémoire totalitaire resterait figée et la mémoire démocratique continuerait à s'exprimer grâce aux pixels".