DERNIERE MINUTE

Vente d'armes record : "les Français ont besoin de transparence"

Vente d'armes record : "les Français ont besoin de transparence"
Taille du texte Aa Aa

La France, troisième pays exportateur d'armes dans le monde : 9,1 milliards d'euros en 2018. 13 % des emplois industriels de l'hexagone, 200 000 postes... Une avalanche de chiffres mis en avant par le gouvernement français qui se félicite de la bonne santé du secteur de l'armement, mais pas que.

Les Français ont besoin de transparence affirme le gouvernement, d'autant plus après les dernières mais régulières protestations d'ONG et de parlementaires concernant les ventes d'armes à l'Arabie Saoudite et aux Emirats.

Le rapport transmis mardi aux députés se veut donc plus accessible, plus précis et détaillé que les années précédentes.

On y apprend que sur ces 10 dernières années, l'Inde reste le plus gros client de la France pour ses commandes de chasseurs rafales.

Mais pour 2018, en première place arrive le Qatar, suivi par la Belgique et l'Arabie Saoudite.

Le Qatar a acheté pour 2,4 milliards d'hélicoptères NH90 et de rafales. La Belgique a commandé pour 1,1 milliard de blindés. Ryad demeure le troisième client de Paris à près d'un milliard d'euros.

Et la ministre française des armées, Florence Parly, de répéter :

"Entretenir des relations économiques avec ces pays, c’est garder une prise sur des régions clés pour nos intérêts de sécurité, pour nos approvisionnements énergétiques"
Floence Parly
Ministre des armées

Dans ce rapport, le gouvernement répète aussi que ses exportations d'armes sont soumises à "un processus de contrôle interministériel rigoureux" et le décrit. Et il affirme avoir obtenu des assurances; les armements vendus à l'Arabie et aux Emirats ne sont pas utilisés contre des civils dans le conflit au Yémen. La coalition menée par Ryad est engagé depuis mars 2015 dans cette guerre qui a fait des dizaines de milliers de morts.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.