Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Pedro Sanchez à la recherche d'alliés pour gouverner l'Espagne

Pedro Sanchez à la recherche d'alliés pour gouverner l'Espagne
Tous droits réservés
Juan Carlos Hidalgo/via REUTERS
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le roi d'Espagne a chargé le socialiste Pedro Sanchez et premier ministre sortant, de former un nouveau gouvernement après sa victoire aux élections. Mais Pedro Sanchez va devoir négocier avec une d'autres partis pour être reconduit à son poste, car les voix des socialistes sont insuffisantes à elles seules...

"C'est avec un grand honneur que j'accepte l'invitation du roi Felipe VI parce que c'est un honneur de diriger l'Espagne, notre fantastique pays. J'accepte aussi cette invitation avec responsabilité et avec une grande gratitude pour la confiance exprimée par le peuple espagnol."

Sanchez rencontrera Pablo Iglesias du parti de gauche Podemos mardi prochain. Il a déjà été partenaire des socialistes, mais l'entente n'est plus aussi claire. Puis ce sera au tour du conservateur Pablo Casado du Parti populaire et du libéral Albert Rivera de Ciudadanos. Ces derniers ont promis de mener la vie dure à Pedro Sanchez, mais il ne peut éviter ces consultations protocolaires :

"J'annonce que la semaine prochaine, je commencerai les rencontres avec les dirigeants des trois principaux partis politiques, mis à part le parti socialiste, puisque ce sont ceux qui peuvent faciliter ou bloquer l'investiture au parlement espagnol."

Son investiture pour un mandat de quatre ans devrait avoir lieu début juillet. Elle ne fait guère de doute car aucun autre chef de parti ne dispose d'assez de voix pour tenter d'obtenir la confiance de la chambre basse.

Hors de question de repasser par la case élection pour Pedro Sanchez :

"Le peuple espagnol a été très clair lors des élections du 28 avril et du 26 mai. Il veut que le parti socialiste gouverne. Il n'y a pas d'autre alternative, ou le parti socialiste gouverne, ou le parti socialiste gouverne... Il n'y a pas d'autre alternative."

Pour être reconduit, le socialiste de 47 ans aura besoin de 176 voix lors du vote d'investiture en séance plénière, soit la majorité absolue des 350 sièges de la chambre.