Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Nucléaire : l'Iran s'affranchit de l'accord de 2015

Nucléaire : l'Iran s'affranchit de l'accord de 2015
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'Iran l'a confirmé ce dimanche. Il commencera dans la journée à enrichir de l'uranium à un niveau prohibé par l'accord sur son programme nucléaire conclu en 2015. Téhéran va donc enrichir de l'uranium 235 au-dessus de 3,67%, la limite fixée par l'accord de Vienne.

L'Iran menace aussi de s'affranchir d'autres obligations en matière nucléaire dans "60 jours" à moins qu'une "solution" soit trouvée avec ses partenaires pour répondre à ses demandes.

Le vice-ministre des Affaires étrangères et responsable du dossier sur le nucléaire rappelle que son pays est en faveur du maintien de l'accord. "J'espère que dans les prochains jours, avec les décisions prises avec les autres signataires de l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien, nous pourrons travailler sur d'autres initiatives, d'autres idées qui conduiront à de nouveaux pourparlers et de nouvelles négociations", a déclaré Abbas Araqchi, vice-ministre des Affaires étrangères iranien et responsable du dossier sur le nucléaire iranien.

"Où êtes-vous ? "

Depuis plusieurs jours le Premier ministre israélien appelle à sanctionner l'Iran, ennemi juré de l'Etat hébreu. "L'enrichissement d'uranium est fait pour une, et une seule raison : la création de bombes atomiques. Les leaders du groupe des 5 + 1 ont promis et se sont engagés à revenir sur les sanctions à la minute où l'Iran faisait ça. Il vient de le faire. Où êtes-vous ? ", a demandé Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien.

La décision iranienne est contestée par la communauté internationale. Elle ne vise, selon Téhéran, qu'à sauver l'accord sur le nucléaire iranien. C'est en fait un élément de la riposte iranienne contre les Etats-Unis. Donald Trump a décidé en mai 2018 de sortir du pacte et de rétablir les sanctions américaines contre l'Iran, levées en vertu de l'accord.